Société › Société

NdéréCamp: Concilier les TIC et la décentralisation au Cameroun

La deuxième édition régionalisée de Barcamp Cameroun s’est tenue à Ngaoundéré le 16 février 2013 autour du thème « ICT for decentralized communities »

Comment concilier les nouvelles technologies de l’information et de la communication et les pratiques locales d’une décentralisation à plusieurs variables au Cameroun ? C’est la principale préoccupation à laquelle la deuxième édition régionalisée du Barcamp Cameroun baptisée « NdéréCamp » tenue ce 16 février 2013 à Ngaoundéré. Une quinzaine de communications reparties en trois ateliers ont été présentés à plus de deux cents participants venus de divers horizons. Ces assises réunissaient les professionnels et les amateurs venus partager leurs expériences en matière des TIC. La décentralisation vue sous la bannière numérique, voilà toute chose qui focalise la grande attention des représentants des diverses municipalités présents à cette rencontre.

L’importance de numérisation des données dans le processus de transfert dans divers domaines aux collectivités décentralisées se fait ressentir dans presque tous les Etats du Monde, et le besoin se fait plus criard dans les Etats en quête d’émergence. Du coup, les dimensions territoriale, sociale, sanitaire, éducative, agro-industrielle, culturelle, informatique, communicationnelle etc. sont des secteurs à maitriser. L’implication des pans de la communauté urbaine de Ngaoundéré est une preuve de cette nécessité. L’objectif, dans le cadre des Tic, est qu’elles permettent au pays en développement d’atteindre des zones les plus enclavées et de les impliquer dans le processus de prise des décisions. Un projet de l’élaboration des plans de développement de la commune de Meiganga est présenté comme un échantillon de cette faisabilité des choses. De l’exposé sur « Géomatique : Tic au service de l’environnement », l’on retient que le Global positionning system (Gps) est indispensable dans l’élaboration du plan d’urbanisation. Entre « Gestion et planification urbaine : apport des Tic » communication présentée par Justin Moskolaï, « Réseau local entre les communes » de Boris Mboumehang, il y avait a suffisance des thématiques et de matières qui permettent pour expliquer aux élus municipaux qu’il y a des techniques innovantes pour accélérer le processus de décentralisation qui tarde à prendre son envol au Cameroun.


Journalducameroun.com)/n

A coté de cette thématique de la décentralisation, celle de l’optimisation de l’information, et son accessibilité à un plus large éventail des consommateurs, est venue étayer l’événement. Avec son expérience en tant que webjournaliste, Dorothée Danedjo Fouba estime qu’on peut contourner les procédures administratives parfois lentes. Dans sa communication axée sur « Comment développer les médias dans les communautés décentralisées à partir des logiciels libres », la journaliste souligne l’importance des logiciels libres dans les médias dans le processus de la décentralisation. Il s’agit avant tout d’optimiser la diffusion de l’information afin d’atteindre les zones les plus éloignées au Cameroun.
Avec plus de 200 participants, les organisateurs ne cachent pas leur entière satisfaction : « ceci est une preuve de l’intérêt que les uns et les autres accordent aux nouvelles technologies » confie l’un des initiateurs de cet événement. À la clôture de cette rencontre, les réflexions sont orientées vers d’autres horizons. Les différents membres de la communauté Barcamp Cameroon ont les regards rivés sur le Barcamp « national » mai 2013 à Buéa dans la région du Sud-ouest Cameroun.


journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Retour en haut