International › APA

Nécrologie et justice se côtoient à la Une des quotidiens burkinabè

Les journaux burkinabè de ce jeudi traitent de divers sujets dont ceux liés à la justice marquée par le procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015, sans oublier la nécrologie, avec la mort brutale du réalisateur Missa Hébié, la veille à Ouagadougou.Le quotidien public Sidwaya fait remarquer que le cinéma burkinabè est en deuil, précisant que «la grande faucheuse a donné le clap de la fin pour le réalisateur Missa Hébié».

Selon le journal, la nouvelle de la mort du réalisateur est tombée, hier en début de soirée.

«Ironie du sort, le prolifique cinéaste de séries télévisuelles, âgé d’une soixantaine d’années, est décédé sur un plateau de tournage», écrit Sidwaya.

C’est à juste titre que L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, affiche : «Décès Missa Hébié : Mort caméra à la main».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso s’exclame: «Missa Hébié, le père du +Commissariat de Tampy+ (l’un des célèbres films du défunt réalisateur) n’est plus !».

Le même quotidien consacre sa manchette à l’attaque terroriste survenue la veille dans la région du Sahel, informant que «huit soldats ont été tués dans l’explosion d’une mine à Baraboulé».

Le sujet est évoqué par le journal Le Quotidien sous le titre: «Attaque de Petogoli (Baraboulé) : 8 FDS (Forces de défense et de sécurité) tués».

Parlant du procès du putsch manqué de septembre 2015, Le Quotidien mentionne, en guise de titre, les propos du médecin Lieutenant-colonel Mamadou Bamba (considéré comme le communicateur des putschistes) qui dit: «j’aurai souhaité ne pas connaitre le capitaine Dao (un coaccusé)».

De son côté, L’Observateur Paalga informe que le Colonel Omer Bationo dit Bon Ballon et le médecin lieutenant-colonel se sont présentés, hier mercredi à la barre du Tribunal militaire.

Le journal arbore: «Procès putsch manqué : +Bon ballon+ expéditif, Bamba plaide coupable mais…».

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso fait remarquer que «Bon Ballon se désolidarise de Diendéré (Gilbert) et Bamba charge Dao le capitaine».

Sidwaya titre: «+J’ai pleuré…+ », reprenant ainsi, les propos du médecin lieutenant-colonel Mamadou  Bamba.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé