› Politique

Nécrologie : le grand frère de Sisiku Ayuk Tabe Julius est mort

(c) Droits réservés

L’ainé de la famille du leader de l’Ambazonie incarcéré à Yaoundé est décédé le 11 mars dernier à Ewelle II.

Ojong Ayuk Robert, le frère aĂ®nĂ© de Sissiku Julius Ayuk Tabe est dĂ©cĂ©dĂ©e dimanche matin dans son village natal Ewelle II par Eyumojock, dĂ©partement de la Manyu (rĂ©gion du Sud-Ouest). Son corps a Ă©tĂ© dĂ©posĂ© Ă  la morgue de l’hĂ´pital de district de MamfĂ© le mĂŞme jour.

Ă‚gĂ© de 74 ans, Ojong Ayuk Robert Ă©tait souffrant depuis plus de deux ans. Selon les tĂ©moignages de proches, il aurait pris son frère cadet, Sissiku Julius Ayuk TabĂ© sous ses bras après le dĂ©cès de leur père. Les mĂŞmes sources indiquent que la levĂ©e de corps et l’enterrement se tiendront ce weekend, prĂ©cisĂ©ment vendredi. Le dĂ©funt a Ă©tĂ© conseiller municipal de la commune d’Eyumojock de 2008 Ă  2013. Il laisse derrière lui 2 femmes et plusieurs enfants.

Le dĂ©cès d’Ojong Ayuk Robert intervient alors que l’opinion publique est toujours sans nouvelles de son frère cadet Sisiku Ayuk Tabe, le leader autoproclamĂ© de la rĂ©publique virtuelle d’Ambazonie. En effet, depuis l’annonce de son arrestation au Nigeria suivie de son extradition au Cameroun, aucune image de ce militant de la cause sĂ©cessionniste n’a pu filtrer.

Dans une vidéo diffusé sur les réseaux sociaux, les membres des Ambazonians defense force, un des groupes armés sécessionnistes,  avaient donné 48 heures au gouvernement camerounais pour présenter une preuve que leurs leaders sont encore en vie, faute de quoi il mettraient fin à la vie du délégué des Affaires sociales du Nord-Ouest, kidnappé à Batibo le 26 février dernier.

 

Ă€ LA UNE
Retour en haut