› Société

Nécrologie : l’artiste Marie Archangelo est morte

Marie Archangelo. ©Droits réservés

L’interprète de la cĂ©lèbre chanson intitulĂ©e « KaĂ©lé », mais aussi du titre « Va de l’avant Paul Biya» a rendu l’âme le 11 janvier dernier Ă  YaoundĂ©.

Marie Archangelo, star de la musique et particulièrement des chants patriotiques des années 80, a rendu l’âme le jeudi 11 janvier 2018 à son domicile sis au quartier Ekoudoum à Yaoundé. Même s’ils sont affectés par cette séparation, les proches de Marie Archangelo se disent en même temps soulagés par sa mort, en raison des souffrances que sa longue maladie lui infligeait. « Elle était très touchée. Donc, on avait de la peine. A un moment, on priait Dieu pour qu’elle aille se reposer », a confié son fils, Archangelo Nkotto Nko’o, à la Crtv.

Marie Archangelo décède à 67 ans, après avoir posé son empreinte dans la société camerounaise. En effet, dans les années 70-80, avec son mari, Archangelo de Moneko’o (soldat de l’armée camerounaise), elle forme un duo. Avec lui, elle interprétera des chansons patriotiques comme « Va de l’avant Paul Biya ». Une chanson culte, utilisée comme générique, encore aujourd’hui, du journal parlé de la Crtv.


Mais Marie a aussi connu un succès retentissant grâce à son interprétation de la chanson « Kaélé ». Le refrain, « Il est parti à Kaélé, je le verrai à Kaélé », résonne encore dans les mémoires. Cette chanson aurait été composée en hommage au colonel Bouba Kaélé (originaire de Kaélé, dans l’Extrême-Nord du Cameroun), proche du couple Archangelo. Cette chanson a été reprise par d’autres artistes camerounais de renom comme le bassiste André Manga et Vincent Nguini. Ce dernier est décédé le 8 décembre dernier.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut