Politique › Institutionnel

Nécrologie: Marthe Moumié, la femme du leader indépendantiste camerounais retrouvée morte ce vendredi

Marthe Ekemeyong Moumié, l’épouse de Roland Felix Moumié, l’un des leaders historique de l’Upc a été retrouvée assassinée dans son domicile à Mbalmayo ce vendredi 9 janvier. Selon le médecin légiste qui a confirmé le décés, la victime a été violée, puis étranglée. Elle avait également une dent cassée. D’après les voisins, la femme agée de 78 partageait son domicile avec un homme depuis quelques jours. Ce dernier avant de commettre son forfait a pris la peine de se débarraser de la petite fille qui habitait aussi dans la maison. Il lui aurait demandé dès 5h du matin de se rendre à l’école. Son fils aprés avoir toqué longtemps à la porte de sa maman décide de defoncer la porte. C’est alors qu’il découvre le corps sans vie de la victime dans la chambre. Une enquête est ouverte afin de faire la lumière sur cette histoire

Marthe Ekemeyong Moumié

Journalducameroun.com)/n

Marthe Moumié est née le 4 septembre 1931 au Cameroun. Elle a milité toute sa vie contre le colonialisme et pour les indépendances africaines. Son combat symbolise le sacrifice des femmes pour la liberté et la dignité de l’Afrique. Elle était la veuve du nationaliste camerounais Félix Roland Moumié, assassiné à Genève en 1960. elle a d’ailleurs écrit un livre préfacé de Ahmed Ben Bella et grâce à sa petite fille un documentaire sur son défunt mari a été réalisé: L’Afrique sous contrôle. Ce documentaire revient sur les derniers jours de l’indépendantiste. Genève 1960: Félix Moumié, un des leaders de l’Union des populations du Cameroun (UPC), déjeune avec William Bechtel, un pseudo-journaliste. Quelques heures après, il décède dans une clinique. Empoisonnement au thallium, communément appelé  » mort aux rats « .

Pour fuir les persécutions de l’administration coloniale, le couple Moumié a dû vivre dans la clandestinité, avant de se réfugier au Soudan puis en Egypte, où ils sont accueillis par le président Nasser. Leur fille Hélène suit sa scolarité en Chine, séparée de ses parents.

Félix Roland Moumié

www.mirennes.fr)/n

Après l’assassinat de son mari, Marthe Moumié tente de reconstruire sa vie : elle rencontre un militant nationaliste équato-guinéen, Athanasio Ndong, qui lutte contre les colons espagnols dans son pays. La vie de Marthe Moumié bascule à nouveau lorsque Athanasio est à son tour assassiné en 1969 alors qu’il est à la tête d’un parti politique en Guinée. Elle est aussitôt arrêtée, battue et torturée. Alors qu’elle demande d’être exilée en Guinée Conakry où repose le corps de son mari, les autorités équato-guinéennes décident de la renvoyer au Cameroun où elle sera à nouveau emprisonnée et maltraitée. Marthe Moumié passera encore cinq ans en prison et sera libérée le 14 juillet 1974.
Malgré toutes ces années de souffrance, Marthe Moumié ne garde ni haine ni rancune contre la France. Elle souhaite que son témoignage aide la jeunesse à connaître l’histoire du colonialisme telle que l’ont vécu les peuples colonisés. Ce témoignage qu’elle raconte dans son livre. Dans cet oeuvre, Victime du colonialisme français, Marthe raconte comment, après la mort de son mari, elle a été torturée dans les géôles de la Guinée Equatoriale voisine puis du Cameroun, son pays, pendant plus de 5 années.

C’est une vie de privation qui part du Cameroun et qui finit au Cameroun. Une vie de résistante, de Yaoundé à Conakry en passant par Pékin.


alapage.com)/n
À LA UNE
Retour en haut