Société › Société

Ngaoundéré: Célébration de la 45e édition de la fête nationale

Le défilé de la place de l’indépendance de Ngaoundéré a duré plus de 3 heures

Le la de la célébration de cette 45e édition de la fête nationale de la jeunesse à Ngaoundéré a été donné par un carré spécial du cinquantenaire après l’audition du discours du chef de l’Etat en français et en anglais. Après cette démonstration magistrale, le ton est ensuite revenu aux jeunes du primaire regroupés dans 60 établissements de passer devant la tribune. Leurs aînés des enseignements secondaires représentés par 23 établissements et 18 carrés des écoles et centres de formation professionnelle leur ont par la suite emboîté le pas. L’Université de Ngaoundéré et ses sept établissements n’était pas du reste avec des banderoles et des messages forts évocateurs. Les associations et autres mouvements de jeunesse se sont également investis pour restituer à cet évènement toute son importance. Le tout sous le regard admiratif du gouverneur de la région, Enow Abrams Egbe.

Cette 45e édition de la fête nationale de la jeunesse est rentrée en gare, non sans laisser derrière elle de belles images. Dans son message à la nation du 31 décembre, le Président de la République donnait déjà toute la portée des anniversaires de l’accession à l’indépendance et de la réunification. Les jeunes camerounais qui représentent plus de 50% de la population nationale des sont ainsi investis à travers des activités programmées à restituer à cet évènement toute l’importance qu’il revêt. La 45e édition de la fête nationale de la jeunesse dont le thème était « jeunesse et consolidation des acquis de la réunification du Cameroun » s’est déroulée cette année dans un triple contexte: celui de la célébration des cinquante ans de la réunification du Cameroun, celui de l’année internationale de la jeunesse et enfin celui de l’année internationale du volontariat. Depuis 1959, l’ONU a institué les années internationales pour attirer l’attention de la communauté internationale sur les grandes questions de l’heure pour l’encourager à se pencher sur les dossiers revêtant une importance et ayant des conséquences sur l’humanité toute entière. Afin de mettre en exergue la contribution apportée par les jeunes et les aider à faire face aux problèmes qu’ils rencontrent, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé l’année 2010, année internationale de la jeunesse. Cette année a commencé officiellement le 12 août 2010 sous le thème « Dialogue et compréhension mutuelle ». Elle a pour objectif de promouvoir les idéaux de paix, le respect des droits de l’homme et des libertés et la solidarité entre les générations.

On peut aussi retenir entre autres, l’engouement dont les jeunes de la région de l’Adamaoua ont fait montre, preuve s’il en était encore besoin qu’ils se veulent conscients et responsables, surtout lorsqu’on sait que ce sont eux qui seront appelés demain à conduire la barque Cameroun. C’est pourquoi, les jeunes en ont fait un évènement capital de la vie nationale au cours duquel la jeunesse a évalué son degré de prise en compte dans la mise en uvre du processus de développement du pays. Désormais, les regards sont tournés vers la 46e édition.

Défilé du 11 février à Ngaoundéré
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé