Société › Société

Ngaoundéré: La « radio ANNOUR » voit le jour

La chaîne confessionnelle islamique « radio ANNOUR » diffusée sur la bande 106.1 FM émet exclusivement en langues Fulfulde et arabe

Cette nouvelle radio qui vient accroître le paysage des structures médiatiques dans la région de l’Adamaoua vient également réconforter la communauté musulmane dans le domaine de l’information islamique. A en croire ses promoteurs, elle vient à point nommé couvrir un vide longtemps ressenti par les populations de cette région du pays. Elle a entre autres ambitions, la prédication, la psalmodie du Saint Coran, les programmes religieux, mais aussi et surtout les programmes sociaux éducatifs.

Créée sur autorisation n°1548/MINCOM du 2 septembre 2010, elle a pour vocation de promouvoir l’Islam à travers une éducation saine de la communauté musulmane. Il s’agira pour la radio ANNOUR, a relevé la fondatrice, Mme Hadja Nafissatou, de contribuer de façon remarquable à la conscientisation des jeunes musulmans qui adoptent de plus en plus des comportements déviants, notamment la consommation abusive d’alcool et de la drogue, le vagabondage sexuel avec pour conséquence la propagation du VIH/SIDA entre autres.

Bénéficiant de l’appui de Dawa Islamia, une ONG chargée de promouvoir l’Islam, le représentant de cette ONG a, dans son intervention, insisté sur le respect de l’éthique, de la déontologie et des lois et règlements de la République en matière de communication. Pour sa part, le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Ngaoundéré a rappelé l’avantage à avoir une jeunesse spirituellement et moralement bien formée. Le premier magistrat de la ville de Ngaoundéré a aussi tenu à rassurer la fondatrice de la disponibilité de sa structure à soutenir cet instrument de communication.

Copure du ruban symbolique par le gouverneur de l’Adamaoua et la fondatrice de la radio

Journalducameroun.com)/n

En inaugurant la radio ANNOUR, le gouverneur de la région de l’Adamaoua a rappelé le rôle de 4e pouvoir que constituent les médias, d’où l’importance de l’utiliser à bon escient pour qu’elle soit utile à la société. Il a rappelé le caractère sacré de la paix que la radio ANNOUR doit préserver par la diffusion des informations fiables. Autant la radio est un facteur de cohésion sociale, autant elle peut créer des situations de désordre aux conséquences incalculables. Sans vouloir influencer la ligne éditoriale de quelle que radio que ce soit, en l’occurrence la radio ANNOUR, je voudrais attirer l’attention de la fondatrice sur le caractère inestimable du prix de la paix , a déclaré le numéro un de la région de l’Adamaoua. Après la coupure du ruban symbolique, la hausse et la basse fréquence ont été visités.

Siège de la radio Annour

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut