Société › Société

Ngaoundéré : Le campus numérique francophone ouvre de nouvelles formations

Ceci grâce à son campus numérique francophone

Une table ronde sur les avantages des formations à distance a eu lieu vendredi 28 mai 2010 à l’amphi 150 de l’ENSAI à la faveur d’un appel à candidatures qui vient d’être lancé dans ce domaine.
Obtenir un diplôme de Licence ou de Master à l’étranger tout en restant sur place au Cameroun, c’est désormais possible grâce au campus numérique francophone de Ngaoundéré. Une table ronde qui s’est tenue vendredi 28 mai 2010 à l’amphi 150 de l’ENSAI-IUT de l’université de Ngaoundéré sur les avantages des formations ouvertes à distance a contribué à renforcer cette idée. Renforcer les capacités par la formation professionnelle, développer une politique des contenus scientifiques francophones sur format numérique, ouvrir l’Université à de nouveaux publics et favoriser l’accès à l’enseignement supérieur sont entre autres les objectifs poursuivis par ces formations ouvertes à distance (FOAD).

Les études scientifiques l’ont montré et les observateurs avertis des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) s’accordent sur le constat selon lequel les formations ouvertes à distance sont bénéfiques pour les pays du monde entier et pour ceux en voie de développement en particulier, car permettant inéluctablement de réduire de façon considérable la fracture numérique d’une part et d’autre part de permettre d’accroître la maîtrise des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les pays du sud.
L’appel à candidatures lancé ce vendredi 28 mai 2010 à l’Université de Ngaoundéré, a dit le Pr. Michel Tchotsoua, se veut un signal fort dans la mise en place de ces formations au vu de multiples avantages qu’elles offrent. Pour Apollinaire Batouré Bamana, responsable de ce Campus Numérique Francophone, « l’Université de Ngaoundéré regorge d’innombrables potentialités pour l’exécution de ce projet qui viendra à coup sûr solutionner beaucoup de problèmes ». Car dit-il, « l’Université de Ngaoundéré regorge beaucoup d’établissements où des formations de haute qualité sont dispensées. Seulement, elle est comme les autres Universités confrontée à beaucoup de difficultés et je pense que la formation à distance viendra très naturellement résoudre ces problèmes. A notre avis, tel que l’on a vu l’engouement des chefs d’établissements et de départements, on peut dire que d’ici peu de temps, l’Université de Ngaoundéré sera d’ici peu porteur de manière personnelle d’un projet de formation à distance qui sera soutenu par l’agence universitaire de la francophonie ». Une véritable aubaine pour les travailleurs qui n’ont pas toujours la possibilité de combiner travail et études, notamment de suivre les enseignements en présentiel. Pour les 71 formations ouvertes à distance cette année, la date du début des cours est prévue pour le mois d’octobre prochain avec la possibilité pour l’AUF de supporter les 2/3 du coût total de la formation. Vivement donc que les fruits tiennent la promesse des fleurs.

Université de Ngaoundéré
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut