› Société

Ngaoundéré : les 70 jeunes détenus et torturés dans une école coranique libérés

L’annonce a été faite au poste nationale de la Crtv, hier 24 mai.

70 jeunes enfermés dans une école coranique au quartier 12 poteaux à Ngaoundéré sont libres depuis le 23 mai dernier, l’a annoncé la radio nationale hier.

Ils ont été admis à l’hôpital pour bénéficier de soins appropriés. Libérés lors d’une descente du gouverneur de l’Adamaoua, Kildadi Taguieke Boukar, ces 70 jeunes bénéficient des soins de santé dans une formation hospitalière. Cette descente fait suite à une dénonciation anonyme.

« Ce qui se passe ici est contre nature. C’est la privation de liberté. Nous condamnons les sévices. Nous sommes à l’ère de la liberté », a déclaré le gouverneur. L’autorité administrative a ordonné la fermeture de ce centre et le « maître » coranique est placé en garde à vue.

 Il devrait prochainement être présenté devant le procureur. Le prévenu aurait affirmé que ces enfants sont des délinquants ou des malades mentaux à lui confiés par les familles pour les « redresser ». Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cette affaire.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé