Société › Société

Ngaoundéré: L’honorable Ali Bachir fait des dons de plus de 40 millions

Des prix d’excellence, des tables et des bancs, des chèques, des ordinateurs et du matériel médical, etc, constituent l’essentiel de ce don.

C’est à une cérémonie fort courue que les populations de la ville de Ngaoundéré ont eu droit ce samedi 20 novembre à la place des cinquantenaires de Ngaoundéré. De mémoire d’observateur, jamais la place de l’indépendance n’a attiré autant de monde pour une cérémonie de cet acabit. Certains expliquent la forte mobilisation par la présence de grands artistes musiciens du terroir et du Nigéria voisin annoncés à l’avance à grand renfort de publicité et comme l’a dit l’honorable Ali Bachir lui-même cette cérémonie rentre dans le cadre de ses activités parlementaires.

Trois allocutions au total ont ponctué cette cérémonie. Après l’exécution du refrain de l’hymne national, il y a d’abord eu la lecture du récépissé de déclaration des manifestations faite par Mme Hadja Koultoumi. Ensuite, il ya eu le mot de bienvenue du délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Ngaoundéré qui en a profité pour dire sa gratitude à Ali Bachir et l’exhorter à ne pas s’arrêter en si bon chemin et enfin il y a eu l’allocution du donateur lui-même. Pour l’honorable Ali Bachir, il s’agit tout simplement d’un acte de générosité, de partage et de solidarité. Il en a d’ailleurs profité pour citer quelques unes des réalisations entreprises depuis le début de son second mandat. Pour coller à l’actualité, l’élu du peuple a invité les militants et sympathisants du RDPC à s’inscrire massivement sur les listes électorales afin de plébisciter le président Paul Biya en 2011.

Image d’illustration

Olivier Lamissa)/n

Puis est venu le moment de la remise des dons: 300 tables et bancs ont été remis à 21 écoles, des primes d’excellence aux meilleurs élèves des établissements secondaires de la ville, un prix spécial pour 22 jeunes de l’OJRDPC, sept ordinateurs complets aux différents établissements de l’université de Ngaoundéré. Pour cette opération d’envergure, l’honorable Ali Bachir a voulu ratisser large en touchant toutes les institutions. C’est ainsi qu’un chèque de 20 millions Fcfa a été remis au président de l’agence de coopération internationale pour la promotion de l’investissement et du développement local (ACIPIDL) en vue de la construction du pont qui relie l’hôpital régional de Ngaoundéré au carrefour -Mosquée. Un autre chèque de 200 000 Fcfa a été remis à l’orphelinat Foyer Saint-Ange de Bamyanga. Un chèque de 270 000 Fcfa a également été remis au CES de Martap pour le paiement du salaire d’un enseignant vacataire. La prison centrale de Ngaoundéré n’a pas été en reste, elle qui a vu son magasin de vivre ravitaillé en denrées de consommation courante. Trois centres de santé (du lamidat, de Sabongari et de Bamyanga) ont également bénéficié d’un important lot de matériel médical. Pour joindre l’utile à l’agréable, la cérémonie était agrémentée d’intermèdes des artistes du terroir tels que Sergeo Polo ou la diva du sahel Aminatou Ouwalé. Trois artistes venus du Nigéria ont également presté lors de cette cérémonie, Fati Moti et de Rama, etc. C’est à partir de 20 heures que ces artistes ont exprimé la pleine mesure de leur talent par un concert géant à la place des cinquantenaires de Ngaoundéré. Au rang des invités de marque à cette cérémonie, il y avait le secrétaire général des services du gouverneur, le préfet de la Vina et l’honorable Sali Daïrou, ancien ministre et membre du bureau politique du RDPC.

De nombreux lots ont été généreusement offerts

Olivier Lamissa)/n

À LA UNE
Retour en haut