Société › Société

Ngaoundéré: Un nouveau commandant à la tête du Centre d’Instruction des Forces Armées Nationales

Le Lieutenant Colonel Anoma Mongoue Eric qui remplace le Lieutenant Colonel David Djoutsa a été installé le 26 juillet

Le Lieutenant Colonel Anoma Mongoue Eric qui remplace le Lieutenant Colonel David Djoutsa à la tête du CIFAN a été installé dans ses nouvelles fonctions par le Général Philippe Mpaye, commandant des Ecoles et centres d’instruction interarmées Anoma Mongoue Eric, prenez le commandement!, cette phrase rituelle a été prononcée ce lundi 26 juillet 2010 par le Général Philippe Mpaye, commandant des Ecoles et centres d’instruction interarmées, à la place d’armes du 5e secteur militaire terrestre de l’Adamaoua. Le Lieutenant Colonel Anoma Mongoue Eric qui prenait le commandement du Centre d’Instruction des Forces Armées Nationales de Ngaoundéré (CIFAN) a été installé dans ses nouvelles fonctions au cours d’une cérémonie aux couleurs des forces armées nationales. Et c’est dans le strict respect de la tradition militaire que le témoin lui a été passé par son prédécesseur, le Lieutenant Colonel David Djoutsa.

Une section de la gendarmerie, quatre sections de l’armée de terre, une section du bataillon d’intervention rapide (BIR), une de l’armée de l’air et une de la marine nationale pour assurer les honneurs militaires dus à un homme en tenue de son rang. Après le rituel de prise d’arme largement ovationné par les officiers, sous officiers et militaires de rang présents à la cérémonie, le nouveau commandant a dirigé le défilé militaire animé par un détachement de la compagnie musique de l’armée de l’air venu de la base aérienne de Garoua. Youyous et bouquets de fleur ont accueilli le Lieutenant Colonel Anoma Mongoue Eric qui n’est pas à son premier passage au centre d’instruction des Forces Armées Nationales de Ngaoundéré (CIFAN). C’est donc un centre qu’il connaît très bien et pour ce nouveau retour, il le place « sous le signe du remerciement au chef de l’Etat et surtout d’ardeur au travail ». « Ça fait la cinquième fois que je viens ici et je constate qu’il y a beaucoup d’innovations. Cela va continuer et je vous promets que d’ici quelques mois, vous allez ressentir cela sur le terrain chez les militaires » a-t-il déclaré.
La cérémonie qui s’est déroulée à la place d’armes du 5e secteur militaire terrestre de l’Adamaoua a rassemblé outre les parents, amis et connaissances du promu, les autorités administratives à la tête desquelles le gouverneur de la région de l’Adamaoua, Enow abram’s Egebe en compagnie des autorités militaires locales.

Ngaoundéré, dans l’Adamaoua

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut