Société › Société

NGONDO 2008 : Le peuple Sawa s’invite à l’action

Le rituel culturel est observé depuis le 15 Novembre dernier

Du 15 Novembre au 7 Décembre prochain, le peuple Sawa vivra une fois encore une célébration culturelle qui s’est imposée au fil des ans comme un rendez-vous incontournable.

L’action est là et elle est permanente. Depuis la colonisation, le peuple Sawa a toujours posé des actes mais pas toujours de manière ostentatoire. L’action du Ngogo est permanente et quotidienne. N’oublions pas le Ngondo a été la première institution à réclamer l’indépendance du Cameroun au Nations Unies, à l’époque de la Société des Nations. Ce n’est pas parce que les thèmes précédents ne parlaient pas d’action qu’il n’y en a pas eu par le passé
Moni Akwa II, secrétaire général du Ngondo

« Ô bodu » qui signifie, « en pleine action » est le thème retenu pour cette édition. Un thème qui invite les fils et les filles de cette communauté à une action permanente et répétée dans les affaires qui concernent leur communauté. Un thème que tentait d’expliquer le secrétaire général du Ngondo, Moni Akwa II, dans une conférence de presse tenue le 15 Novembre dernier. « L’action est là et elle est permanente. Depuis la colonisation, le peuple Sawa a toujours posé des actes mais pas toujours de manière ostentatoire. L’action du Ngogo est permanente et quotidienne. N’oublions pas le Ngondo a été la première institution à réclamer l’indépendance du Cameroun au Nations Unies, à l’époque de la Société des Nations. Ce n’est pas parce que les thèmes précédents ne parlaient pas d’action qu’il n’y en a pas eu par le passé » déclarait-il.
Au-delà d’une célébration culturelle, le Ngondo (fête de l’eau, Ndlr) est une organisation culturelle a un rôle déterminant à jouer. Parmi les actes posés sur ce plan, a revélé Moni Akwa II, il y a un accord cadre avec la Communauté Urbaine de Douala pour améliorer la vie des citoyens. Le Ngondo apporte également un soutien aux élèves démunis dans leur encadrement éducatif. Autant d’actions qui tendent à prouver que le Ngondo est une communauté d’action.

Après la conférence de lancement, c’est le canton Akwa qui a été la première étape de la caravane. C’est la grande cour du lycée d’Akwa qui a servi de cadre à cette grande kermesse qui a vu la consécration de Edèmè Mboulè comme champion de lutte traditionnelle et de Kwedi Eboa Thérèse comme plus belle fille (Tolè) du canton. Il en sera ainsi à chaque étape. A la fin ce sont les champions des différents cantons ainsi que leurs reines de beauté qui rivaliseront de force et d’astuces pour les uns, de charme et de savoir-faire pour les autres, qui s’affronteront les 6 et 7 décembre.
Les festivités se poursuivront jusqu’au 07 Décembre prochain, date de l’immersion du vase sacré sur les berges du Wouri.


afrik.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut