Société › Société

Ngondo 2009, la communauté Sawa de Ngaoundéré a clôturé les manifestations dimanche dernier

Carnaval, repas fraternel, concert et culte d’action sont les grands moments qui ont ponctué la fin de ces manifestations.

Pendant toute une semaine, la communauté Sawa de Ngaoundéré à l’instar de celles du reste du triangle national a célébré la traditionnelle fête annuelle du Ngondo. Pour l’édition de cette année 2009, la communauté Sawa a mis les petits plats dans les grands. Après toute une année d’hibernation, il était question pour le Président du comité d’organisation des manifestations François D’assise Ebongue et les membres de sa communauté de repartir sur de nouvelles bases armés de la puissance et du courage comme l’indique le thème de cette année.
Pour donner le signal de ce nouveau départ, il y a eu une marche carnavalesque à travers les principales artères de la ville de Ngaoundéré. Pour édifier le public sur la culture Sawa, des soirées culturelles et des foires gastronomiques ont également été organisées.
La cerise sur le gâteau était assurément la série de concerts géants de musique en plein air offert au public de Ngaoundéré. Ces concerts qui ont été offerts par l’artiste de renom Dina Bell, invité spécial de l’édition du Ngondo 2009 à Ngaoundéré, ont rassemblé des foules immenses.

Le peuple Sawa a également rendu une visite de courtoisie au Lamido de Ngaoundéré, Sa Majesté Mohamadou Hayatou Issa qui a loué le dynamisme de la communauté Sawa et exhorté ses hôtes à maintenir la flamme de leur tradition toujours allumée. Pour mettre un terme à ces manifestations, un culte d’action de grâce a été dit à la paroisse Mont des oliviers de l’Eglise Evangélique du Cameroun (EEC) de Ngaoundéré. Il s’agissait en quelque sorte de louer le Seigneur, de lui dire merci pour ses hauts faits et de prier pour la paix et la prospérité au Cameroun. Rendez-vous a été pris pour l’année prochaine.

Prince René Doula Bell, chef des sawa

peuplesawa.com)/n

À LA UNE
Retour en haut