Sport › Football

Niger-Cameroun: vague de défections côté camerounais

Au moins quatre joueurs de l’équipe nationale, présélectionnés en prélude à la rencontre de demain à Niamey, ont décidé de boycotter le groupe qui vient d’achever sa mise au vert à Paris

Au moins quatre joueurs camerounais, présélectionnés en prélude à la rencontre de vendredi prochain à Niamey contre le Niger comptant pour l’aller des éliminatoires de la Coupe du monde de football «Russie 2018», ont décidé de boycotter le groupe qui vient d’achever sa mise au vert à Paris (France).

Si, pour l’attaquant Eyong Enoh (Standard de Liège, Belgique), le prétexte d’une blessure a été justifié et acté par le staff technique, il en va tout autrement pour trois autres cas considérés par les officiels comme «relevant de l’indiscipline».

Ainsi, alors qu’ils ont régulièrement évolué en club ces derniers jours, les frères défenseurs Joël Matip (Shalke 04, Allemagne) et Marvin Matip (FC Ingolstadt 04, Allemagne) ont carrément séché la sélection sans fournir la moindre explication.

L’autre cas d’indiscipline concerne le défenseur Allan Nyom (FC Watford, Angleterre), qui a pris la clé des champs au lendemain du début du stage bloqué de la capitale française après avoir, selon le manager de la sélection, Alphonse Tchami, bénéficié des mêmes avantages (prime de présence, équipements, etc.) que ses coéquipiers.

Présenté comme un récidiviste, Allan Nyom a en effet, selon le «Team Manager», eu à afficher le même comportement au moins à deux reprises ces derniers mois.

Les «Lions indomptables» regagneront le Cameroun juste après le match de Niamey, puis se mettront de nouveau à l’entraînement pour la rencontre retour contre le même Niger prévue le 17 novembre prochain à Yaoundé, la capitale du pays.


lionindomptable.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé