› International

Niger: La CENI a été mise en place à Niamey

Le mandat de la commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé ce lundi 14 juin dans la capitale nigérienne

Un léger retard de calendrier
La date de départ pour la mise en place de la CENI avait été fixée pour le mardi 8 juin dernier. Mais le premier ministre nigérien a expliqué ce retard par quelques problèmes techniques indépendants de leur volonté. Cependant, elle est présente et permettra d’élaborer un calendrier pour la tenue de la prochaine présidentielle et le retour à un ordre constitutionnel «normal.» La transition en place depuis la prise du pouvoir par la junte le 18 février dernier, ne cesse de démontrer ses bonnes intentions pour la restauration d’une stabilité aussi bien politique, économique que sociale. Surtout quand on sait que le Niger fait partie des pays les plus pauvres de la planète et la crise alimentaire a ces derniers mois, considérablement gagné du terrain dans ce petit pays d’Afrique de l’ouest. Le gouvernement de transition, le peuple nigérien et toute la communauté internationale restent d’accord sur le fait que seul des élections libres et transparentes pourront sortir le Niger du gouffre dans lequel il se trouve. Le pays vit essentiellement grâce à l’aide extérieure et aux subventions des grandes firmes internationales.

Les élections prévues fin 2010
Le premier tour du scrutin présidentiel et le référendum constitutionnel devront se tenir normalement entre octobre et décembre de cette année. C’est en tout cas ce qu’a indiqué le premier ministre du pays. Ensuite, place sera donnée aux élections locales (législatives et municipales). Ainsi en mars 2011, l’équipe de transition cèdera sa place à la nouvelle équipe élue selon le chef de l’Etat Salou Djibo. Par ailleurs, la CENI sera présidée par le magistrat Abderrahmane Gousmane, conseiller à la cour suprême désigné par Salou Djibo. Il sera accompagné de trois femmes et d’un homme issus successivement du barreau nigérien, d’une organisation féminine, d’une organisation de défense des droits humains et du ministère de l’intérieur. Ils prêteront serment ce lundi à la présidence de la république devant les quarante-sept autres membres qui composent la CENI et une pléiade de hautes personnalités du pays. Ils auront pour principale tâche, la révision du fichier électoral, le calendrier électoral et le budget de l’ensemble des élections qui devront se tenir.


google-images.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut