› International

Niger: Le Référendum maintenu malgré tout

Malgré la crise et les pressions, la population est appelée à voter ce 4 août!

Les populations nigériennes seront appelés à voter le 04 Août 2009. Les membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et les différents émissaires n’ont pas pu dissuader Mamadou Tandja de revenir sur sa décision.

Après l’intervention de la communauté internationale qui avait brandit la menace d’une sanction contre son pays mais également, malgré l’annulation le 12 juin 2009 par la cour constitutionnelle saisie par les partis politiques, les ONG, la société civile et les syndicats du décret qui convoquait le référendum visant à la modification de la constitution, le président Mamadou Tandja, organise ce 04 Août 2009, un référendum visant à lui assurer un troisième mandat à la tête du Niger. On se souvient de ses mots lors de l’intervention de la communauté internationale « Je n’entends pas que quelqu’un me mette des freins pour m’empêcher d’atteindre l’objectif utile au peuple nigérien ». Ce peuple nigérien qui selon lui a été à la base de sa décision qui a aboutit à ce projet de référendum.

Le peuple est venu vers moi pour me demander de rester trois ans pour parachever ce que j’ai entrepris (…) J’ai dit qu’on va changer de Constitution parce que l’actuelle ne le permet pas. Le peuple a opté pour qu’on aille au référendum.
Mamadou Tandja, président du Niger

Pour arriver à ses fins, le président nigérien a commencé le 26 mai 2009 par une dissolution du parlement hostile à son projet. Après s’être attribué des pouvoirs exceptionnels suite au refus de la cour constitutionnelle de revenir sur son décret visant la modification de la constitution, il l’a dissoute le 29 juin 2009. Elu en 1999 et 2004, Mamadou Tandja dont le second et dernier mandat s’achève le 22 décembre 2009, envisage de rester au pouvoir pour une période transitoire de trois ans grâce à cette nouvelle constitution qui annulera par la même occasion la limitation du mandat présidentiel.

Ce 04 août 2009, les nigériens devront se rendre aux urnes pour déterminer si oui ou non ils sont pour la modification de la constitution. Et ce, malgré le refus de la tenue de ce référendum par la société civile. Ce référendum intervient au lendemain de la célébration par le peuple nigérien du 49e anniversaire de l’accession de leur pays à la souveraineté internationale.

Mamadou Tandja, président du Niger
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut