› International

Niger: l’état d’urgence prorogé de trois mois dans la région de Diffa

Face à la persistance des attaques du groupe terroristes Boko Haram, le parlement nigérien réuni jeudi en session extraordinaire a adopté à l’unanimité cette mesure.

Face à la persistance des attaques du groupe terroristes Boko Haram, le parlement nigérien réuni jeudi, 26 février, en session extraordinaire a adopté à l’unanimité un projet de loi portant prorogation de l’état d’urgence pour une durée de 3 mois à compter du 27 février dans la région de Diffa.

L’état d’urgence, instauré le 10 février dans la région de Diffa pour une durée de 15 jours, a expirée le 25 février dernier.

Pendant sa durée, le ministre nigérien de l’Intérieur, « pour l’ensemble du territoire où est institué l’état d’urgence », et le gouverneur de la région de Diffa, sont autorisés à ordonner des perquisitions à domicile « de jour et de nuit ».

Pour le président de l’Assemblée nationale nigérienne, M. Amadou Salifou, « face à cette guerre asymétrique, il faut donner au gouvernement et aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) les moyens administratifs, juridiques et logistiques pour éradiquer définitivement cette gangrène qu’est Boko Haram ».

Selon le président parlementaire, la guerre contre « les forces maléfiques de Boko Haram persiste et se complique de jour en jour, malgré la détermination de la force mixte multinationale » et « fait malheureusement davantage de victimes aussi bien parmi les FDS qu’ au sein des populations civiles ».

Depuis le 6 février dernier, les localités de Bosso et Diffa, toutes frontalières du Nigéria, subissent des attaques à répétition du groupe islamiste Boko Haram, à partir de ses positions nigérianes. Les combats ont fait une vingtaine de morts dans les rangs des FDS et plus de 300 parmi les combattants de Boko Haram.


Wikipedia)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé