Dossiers › Spécial Can 2013

Niger: Moussa Maazou, intermittent du spectacle

Attaquant au grand potentiel, il aura à coeur de gommer l’image de joueur maladroit qui lui colle à la peau

En 2011, Moussa Maazou a reçu le prix de ballon de plomb en Belgique. Une sorte de récompense qui illustre le titre du joueur le moins performant de la saison. Certes, Moussa Maazou n’est pas responsable de la relégation monégasque, même s’il a subi l’incroyable malchance du club: il arrive en prêt le 28 janvier 2011, rentre en jeu le 30 (contre l’OM) à la 69e minute, se voit diagnostiquer une grave entorse du genou droit le 31. Saison terminée. Bien sûr, sa distinction ne repose pas sur cet épisode cruel (même si le côté « chat noir » est un bon critère de sélection), mais bel et bien sur une remarquable continuité dans la performance. Il est transféré à Bordeaux et ne se montre guère performant. Moussa Maazou a en effet réussi l’exploit de sabrer sa saison chez les Girondins à coup de gestes techniques ratés et de déclarations ravageuses, parvenant en un temps record à s’attirer les foudres d’un public, d’une presse locale et de dirigeants généralement compréhensifs et patients au cours des périodes girondines les moins fastes.

Le président de Bordeaux Jean-Louis Triaud a gentiment prié Moussa de retourner en Russie, au CSKA. malheureusement pas aussi pressé que Moussa le prétendait: le club n’est d’accord que pour un prêt supplémentaire, à Monaco, club auquel il était déjà prêté de janvier à août 2010, avant d’être prêté à Bordeaux. Pour sa dernière destination, toujours en leasing, il part à Waregem, dans un championnat belge où il avait débuté sa carrière européenne. Il trouve encore moyen de se faire sanctionner pour un retour tardif de sélection et contresigne sa candidature avec de nouvelles déclarations surréalistes: « Je n’ai rien à prouver à personne, je connais mes qualités, j’ai choisi Zulte-Waregem pour la tranquillité, pour travailler pour le club et pour mon pays. Je n’ai rien à envier à un joueur du Real ou du Barça. »

Moussa Maazou a commencé sa carrière avec le club nigérien ASFAN dès 2005. Pour la saison 2005-2006, c’est un joueur vedette, marquant 17 buts. Lors de la saison 2006-2007, il marque 20 buts en 34 matches. En janvier 2008, il signe en Belgique au KSC Lokeren et pour le reste de la saison 2008, il marque 14 buts en 17 matchs ce qui fait de lui le 2ème meilleur buteur de Belgique (le premier étant le Congolais Dieumerci Mbokani avec 15 buts). Mais la suite sera moins reluisante. En équipe nationale, Moussa Maazou débute avec le Niger le 31 mai 2008 dans un match contre l’Ouganda. Bien que très souvent critiqué même en sélection, à cause de sa maladresse, il est le grand artisan de la qualification du Niger pour les Can 2012 et 2013. Mais en club, c’est en Tunisie que Moussa Maazou tentera de relancer sa carrière. Le CSKA, a en effet accepté, il y a quelques jours, le transfert de son attaquant à l’Etoile du Sahel, où il s’est engagé pour trois saisons. Avant de briller en Tunisie, il va essayer d’aider ses coéquipiers à remporter une première victoire à la Can.

Moussa Maazou
lesdessousdusport.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut