› International

Nigeria : Abubakar Shekau donné pour mort

Le chef de Boko Haram, groupe jihadiste créé dans le Nord-Est du Nigeria, aurait perdu la vie dans des combats avec un mouvement rival. Abubakar Shekau, âgé d’une cinquantaine d’années, va-t-il refaire surface ?

Car ce n’est pas la première fois que sa disparition est annoncée. Dans un enregistrement sonore, attribué à Abou Musab Al-Barnawi, le chef de l’Organisation de l’État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap, sigle en anglais), le décès de Shekau est confirmé.

Ce dernier serait mort le 18 mai lors d’une offensive de l’Iswap dans la forêt de Sambisa : « Il a battu en retraite et s’est échappé, errant à travers la brousse pendant cinq jours. Néanmoins, les combattants (de l’Iswap) ont continué à le chercher et à le traquer jusqu’à ce qu’ils soient capables de le localiser ».

La forêt de Sambisa, située à l’Ouest de Maiduguri, dans l’Etat de Borno, au Nord-Est du Nigeria, est le fief de Boko Haram. Dans l’audio diffusé le 4 juin, Abou Musab Al-Barnawi a précisé qu’Abubakar Shekau, dont les hommes n’ont pu résister efficacement à l’assaut, « a préféré l’humiliation dans l’au-delà à une humiliation terrestre » en se faisant exploser pour éviter d’être capturé. Pour l’heure, Boko Haram se mure dans le silence.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé