International › APA

Nigeria : allègement de la dette des radios et télévisions locales

Le ministre nigérian de l’Information et de la Culture, Alhaji Lai Mohammed, a déclaré que le gouvernement fédéral avait décidé d’éponger 60% des sept milliards de nairas (environ 1.944 millions de dollars) dus au gouvernement par les stations de radio et de télévision pour les licences et les frais de renouvellement.Mohammed a également annoncé que le gouvernement avait également réduit de 30% les droits de licence existants pour tous les services de radio et de télévision terrestres ouverts à compter du 10 juillet 2020.

Les rédacteurs en chef nigérians, sous l’égide de la Nigerian Guild of Editors, avaient auparavant appelé le gouvernement à un renflouement de l’industrie des médias du pays, que les rédacteurs ont décrit comme étant en détresse, en grande partie à cause des effets négatifs du coronavirus sur le secteur.

Le journal Punch a indiqué mardi que le ministre avait déclaré lors d’une conférence de presse à laquelle il s’est entretenu avec le Directeur général par intérim de la Commission nationale de radiodiffusion, le professeur Armstrong Idachaba, à Abuja, que les sept milliards de dollars dus au gouvernement fédéral par l’industrie de la radiodiffusion était le total impayé des stations de télévision et de radio lors du renouvellement de leurs licences d’exploitation.

Mohammed a expliqué que pour que toute station débitrice puisse bénéficier de l’allégement de dette de 60%, elle doit être prête à payer le solde de 40% au cours des trois prochains mois.

Selon le ministre, l’offre d’allègement de la dette s’ouvrirait le 10 juillet pour se clôturer le 6 octobre 2020 et que les mesures annoncées visent à donner une bouée de sauvetage à l’industrie de la radiodiffusion, qui avait été affectée par la pandémie de Covid-19.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé