Société › Société

Nigéria: Deux camerounais, voleurs présumés, abattus par la police

Le fait est survenu durant l’après-midi de ce lundi 29 novembre dans l’Etat nigérian du Borno

Ce lundi 29 novembre, une unité de la police de l’Etat du Borno au Nigéria, a abattu deux voleurs présumés, dans la ville de Maiduguri, une localité frontalière du Cameroun par les régions de l’extrême nord. Selon une information rapportée par le Vaguer, un quotidien local, Alhaji Mohammed Jingiri, le chef de la police locale, a fait savoir que les deux suspects terrorisaient les populations depuis plusieurs années déjà. Il a aussi indiqué que les deux voleurs présumés qui ont été abattus étaient originaires du Cameroun frontalier, et rentraient tout le temps au Nigéria pour prendre de l’argent dans des familles, ou alors arrivaient dans les marchés lors des jours de gros échanges et soutiraient de l’argent aux commerçants de certaines localités. Ce lundi apprend-on, lorsque les deux voleurs ont annoncé leur arrivée pour collecter leur « droits », les populations ont alerté les forces de l’ordre qui ont tendu une embuscade.

La police locale affirme que les populations les premières ont tenté de maitrisé les voleurs avant d’être soutenues par la police locale. Sur les deux personnes dont l’identité est jusqu’ici ignorée, la police de Maiduguri affirme avoir trouvé des fusils de marque AK 47 et des pièces professionnelles indiquant une appartenance aux services camerounais des douanes. A la douane on s’est refusé à commenter cette information indiquant attendre plus de détails si cela était vrai.

Frontalier du Cameroun, l’Etat du Bornou au Nigéria connait un flux permanent de personnes voyageant de part et d’autres de la frontière. C’est la première fois que la police locale admet avoir tué des présumés voleurs camerounais sur leur territoire. Cette situation intervient alors que l’Etat du Bornou traverse une petite crise de sécurité. Le chef de la police a fait savoir selon des sources médiatiques nigérianes, qu’il envisageait d’appliquer fermement les lois en matière de sécurité. Un numéro de la police locale a été donné à plus de 500 mille personnes pour donner l’alerte en cas de besoin. Aucune indication n’a été donnée sur la procédure de rapatriement des corps des personnes abattues.

Tout c’est passé dans la ville de Maiduguri das l’état de Borno
motherlandnigeria.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut