› International

Nigéria: Fin sanglante de jeûne de Ramadan

Entre jeudi et vendredi, des attentats menés à Gombe et Damaturu ont fait au moins une soixantaine de morts et près d’une centaine de blessés

Une double explosion a fait 49 morts et 71 blessés jeudi après-midi dans le marché central de Gombe, la capitale de l’Etat du même nom, dans le nord-est du Nigeria, selon les secours et des témoins interrogés par l’AFP.

La première explosion a retenti vers 17H20 (16H20 GMT) devant une boutique de chaussures remplie de clients venus faire leurs courses en vue de la fête de l’Aïd (el-Fitr, marquant la fin du mois de jeûne musulman du ramadan, NDLR), et la seconde à peine deux minutes plus tard, à proximité immédiate, selon Badamasi Amin, un marchand qui a aidé à transporter des cadavres sur les lieux.

Autre lieu, autre attentat: trois mineures kamikazes sont à l’origine des explosions qui ont tué vendredi matin au moins 13 personnes à Damaturu, la capitale de l’Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria, a indiqué la police.

« Treize personnes ont été tuées » dans ces « attentats-suicides survenus à proximité du terrain de prière de l’Aïd » de Damaturu, qui ont été menés « par trois jeunes filles mineures », a affirmé à l’AFP le chef de la police de l’Etat, Markus Danladi, précisant que 15 personnes ont été blessées.

Vers 07h15 (06h15 GMT), une première explosion a eu lieu à proximité du terrain de prière de l’Aïd el-Fitr, la fête qui marque la fin du mois de jeûne musulman de ramadan, avant une seconde explosion à 500 m de là, suivie d’une troisième explosion, selon Ahmad Adamu, un volontaire chargé de la sécurité qui a porté secours aux victimes. M. Adamu et une source médicale ont eux aussi donné un bilan de 13 morts.

L’Etat de Yobe est l’un des trois Etats du nord-est du Nigeria les plus durement touchés par Boko Haram. L’insurrection islamiste et sa répression par les forces nigérianes ont fait plus de 15.000 morts et 1,5 million de déplacés depuis 2009.

Le mois de ramadan a été particulièrement meurtrier cette année, avec notamment des fusillades de fidèles au moment de la prière et des attentats-suicides dans des mosquées.


Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut