Société › Faits divers

Nigéria: Trois faux médecins camerounais démasqués dans l’Etat de Ebonyi

Ils ont longtemps exercé à ce titre dans une clinique, prescrivant au passage des médicaments interdits par la législation locale

Exercice illégale de la profession de médecin
L’information est venue des médias nigérians. Trois camerounais qui exerçaient comme médecins dans une clinique de l’Etat de Ebony au Nigéria, ont été démasqués. Il leur a juste suffi de faire preuve d’un peu d’intelligence pour pratiquer. La chance a cessé de tourner lorsque l’agence nigériane de contrôle des médicaments et des aliments les a arrêtés. Selon les propos des responsables de cette organisation, tels que rapportés par les médias nigérians, les trois présumés complices ont été arrêtés alors qu’ils vendaient des médicaments avec des indications en chinois. Une pratique interdite dans cet Etat fédéral du Nigéria. Une enquête est aujourd’hui ouverte pour savoir comment ces camerounais connus sous les noms de Nana Patrice, Penda George et Andee Capoel ont réussi à déjouer les surveillances locales et la police fédérale. L’affaire aurait tellement bien marché que les trois camerounais ont réussi à gagner en prestige et en honneur. « Tout le monde les appelait déjà docteur », affirme un rapport de la police nigériane. A ce jour il est impossible de déterminer le nombre de personnes qui ont été victimes de ces présumés escrocs.

Quatre camerounais arrêtés en l’espace de deux mois
Le sort de ces camerounais reste à ce jour incertain. Mais dans l’opinion publique de cette localité, on est d’avis qu’une fois jugés, ces trois personnes devraient faire l’objet d’une correction exemplaire. « Le cas de ces camerounais doit être géré avec sérieux ; les gens doivent cesser de croire qu’on peut venir au Nigéria et se comporter comme on veut », a fait savoir le responsable de la police locale. L’affaire cause aujourd’hui des tensions entre la police fédérale et la police de l’Etat. La première reproche aux organes de surveillance de l’Etat de Ebonyi de ne pas s’impliquer suffisamment dans la mise en uvre des questions sécuritaires. La pression est d’autant plus forte qu’il y a quelques mois un faux médecin nigérian a procédé à une césarienne sur une femme qui est décédée par la suite. C’est la deuxième fois en moins de deux mois qu’un faux médecin de nationalité camerounaise est arrêté dans ce pays. Au mois de juin dernier, un camerounais de quarante ans a été arrêté pour les mêmes problèmes. Kweken Allen Blaise avait été arrêté après avoir exercé illégalement pendant trois années. A l’observation, on est tenté de se demander si le vrai reproche fait aux camerounais n’est pas celui d’une concurrence déloyale aux produits locaux. Au Cameroun, on trouve aussi beaucoup de faux médicaments. Selon des enquêtes menées sur le sujet, la filière nigériane est celle qui pourvoie le plus ces médicaments.

Trois faux médecins camerounais démasqués au Nigéria
corbisimage)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé