Société › Kiosque

Nino Njopkou: « Je fais le tour de certaines émissions radios pour présenter les possibilités du site »

Le fondateur de kerawa.com est au Cameroun dans le cadre de la vulgarisation de ce site carrefour web

Vous êtes au Cameroun pour présenter votre site web Kerawa.com. Pouvez-vous présenter ce site?
Kerawa.com (http://www.kerawa.com ) est une place de marchés en ligne, regroupant des petites annonces. Le site permet concrètement aux particuliers et aux entreprises de trouver des produits et services en fonction de leurs besoins. Ainsi : – un étudiant peut trouver des cours à domicile à donner, – un particulier qui recherche des ordinateurs peut trouver le meilleur fournisseur en fonction de son rapport qualité-prix, – une entreprise peut trouver des prestataires de services, – une entreprise d’électroménager peut proposer ses produits en ligne, et trouver des clients supplémentaires, – un paysan peut trouver des débouchés commerciaux à ses produits, – un agent immobilier peut proposer des produits à vendre ou à louer directement en ligne etc. Les possibilités d’utilisation du site sont infinies.

Comment se passe plus précisément cette promotion?
Pour cette phase, la promotion se passe essentiellement sur les radios, dans la presse (papier et cybernétique), et un peu à la télévision. Ainsi, je fais le tour de certaines émissions radios pour présenter les possibilités du site, et surtout rappeler sa gratuité.

Vous rencontrez aussi diverses personnalités de la société, c’est à quelles fins?
Les personnalités elles sont rencontrées pour vulgariser le site, et améliorer l’image de marque du site. Il s’agit pour moi, d’expliquer les fonctionnalités du site, et l’intérêt qu’il peut avoir pour les institutions publiques, les ONG, les ambassades, etc..

On connait déjà un peu Kerawa.com sur le web camerounais sans cette promotion. Pourquoi accroitre sa visibilité?
On ne peut raisonnablement pas se reposer sur ses lauriers. Quelque soit le niveau de visibilité atteint, on doit toujours chercher à faire mieux et à s’améliorer, sans quoi la concurrence ne manquera pas de nous rappeler notre léthargie. Donc, le sens de cette promotion est de croitre de manière à rester le n°1 des petites annonces au Cameroun, et s’implanter durablement dans d’autres pays africains.

Le site couvre plusieurs pays africains, et le Cameroun n’est pas en tête en nombre d’annonces. Quelle lecture en dégager?
L’idée qui se dégage est que le Cameroun représente encore une marge de croissance importante. Le Cameroun n’est pas le site le plus en avance, et cela représente donc des opportunités de croissance pour nous. C’est aussi ce constat que chacun peut faire qui motive cette campagne de promotion au Cameroun.

Nino Njopkou, fondateur de Kerawa.com
journalducameroun.com)/n

Au regard du taux de pénétration d’internet, pensez-vous que le Cameroun soit une bonne cible?
Tous les pays sont de bonnes cibles, avec bien-sûr certains étant de meilleures cibles que d’autres. Le taux de pénétration bien que faible se traduit concrètement par environ 1,5 millions d’internautes. 1,5 millions d’internautes restent un volume intéressant à cibler, et je pense que comme pour la téléphonie mobile, le nombre d’utilisateurs d’internet connaitra une croissance exponentielle dans les prochaines années.

Dans votre promotion, les régions du Nord-Cameroun ont été oubliées, comment justifier cela?
Vous auriez pu mentionner les zones de l’Est, du Sud aussi ; non il ne s’agit pas d’oubli. Il s’agit plutôt d’une priorisation des actions en fonction des objectifs que nous nous fixons. L’idée sous-jacente est qu’il faut commencer par les endroits à plus fort potentiel avant de passer à d’autres zones. En cela, les villes de Yaoundé et Douala sont les plus connectées, et restent donc nos cibles prioritaires pour une campagne de communication d’un site web. Mais une fois la vulgarisation bien avancée sur ces villes, les autres zones (dont le Nord Cameroun) seront aussi touchées.

Vous annoncez un nouveau positionnement et une nouvelle plate-forme aussi simple. Quelles en seront les caractéristiques?
Nous mettrons l’accent sur la lutte contre le spam et le scam, fléau général sur Internet. Les visiteurs verront ainsi des annonces plus légitimes, moins polluées. La prochaine plateforme sera plus performante, sera mieux adaptée aux téléphones mobiles, et permettra la création de comptes. Elle sera plus sociale, plus rapide et plus fiable. Il y aura des fonctionnalités de création de boutiques pour les marques afin de mieux présenter leurs produits et services. Les échanges seront désormais enregistrés sur le site, permettant aux interlocuteurs de se référer à leurs messages en cas de litiges. Ceci permettra de mieux sécuriser les transactions.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut