› Société

Nkoabang : cinq blessés dans un affrontement

©Droits réservés

Les commerçants ont tenu tête, vendredi dernier, à la police municipale de ce quartier de l’arrondissement de Nkolafamba.

Le calme est revenu au quartier Nkoabang (entré Est de Yaoundé), après les événements survenus le vendredi 15 juin dernier. Un désaccord entre commerçants et agents de la police municipale de Nkolafamba a entraîné des échauffourées. Bilan : cinq blessés du côté des commerçants.

Les tensions ont viré à des affrontements alors que les agents communaux tentaient d’appliquer une décision du maire, Jean François Ondigui Owona. Celui-ci compte délocaliser le marché qui s’est installé puis développé au lieu-dit Arrêt bus au carrefour Nkoabang. D’après le maire, le site n’est pas approprié pour cette activité et crée surtout le désordre. Un avis que ne partagent pas les commerçants. Ils craignent pour leurs affaires car disent-ils, le site sur lequel la mairie compte les caser n’est ni viable ni accessible.

Vendredi dernier donc,  aux environs de 5h, les bouchers du « marché » de Nkoabang ont trouvé les agents de la police municipale sur leur lieu de travail. Ils affirment que l’entrée du site était bloquée et que les policiers s’en sont physiquement pris au chauffeur du véhicule qui transportait leur marchandise, entre autres griefs.

Une scène après laquelle tout aurait dégénéré. Au vu de ce qu’ils ont considéré comme une injustice, les commerçants ont tenu tête aux policiers pour obtenir réparation des dégâts causés par ces agents sur leurs marchandises. Le commandant de brigade de Nkoabang aurait tiré trois coups de feu en l’air pour disperser la foule.

L’incident de vendredi pourrait freiner, sans forcément stopper les projets du maire de Nkolafamba.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé