› Société

Normes : l’Anor retire la sardine papa Nono du marché

La demande avait été formulée par la fondation Camerounaise des consommateurs (FOCACO) basée dans la ville de Douala.

Depuis plusieurs mois, la fondation Camerounaise des consommateurs (FOCACO) empile des plaintes des consommateurs des boîtes de sardines « Papa Nono », faisant état d’odeur et de goût désagréables de ladite conserve. La FOCACO avait alors saisi le directeur général de l’Agence des normes et de la qualité (ANOR), afin d’y effectuer des analyses.

Dans un document signé le 14 octobre 2022, « j’ai l’honneur de vous informer que le produit incriminé est de la contrebande issue du contournement du Programme d’évaluation de la conformité avant embarquement des marchandises importées en République du Cameroun (Pecae) », a réagi le directeur général de l’Anor, Charles Booto à Ngon.

Par conséquent, poursuit-il, « j’ai instruit mes services compétents de procéder au retrait de ces produits du marché et votre demande d’analyser en laboratoire a été prise en compte », a-t-il  répondu au président de la Focaco, Ayissi Abena. En clair, cette marque de sardine est impropre à la consommation.

La sardine pimenté papa nono est un nouveau produit sur le marché. D’une contenance de 125 mg, la sardine pimenté papa nono est faite d’huile végétale vitaminé, avec à l’intérieur 4 sardines par boite. Dans sa correspondance, le directeur général de l’ANOR indique précisément que le produit incriminé est de la contrebande, issu du contournement du Programme d’évaluation de la conformité avant embarquement des marchandises importées en République du Cameroun (PECAE).


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top