Opinions › Tribune

Nous voulons le taxi de nouveau à 200 F Cfa

Par le Réseau associatif des consommateurs de l’énergie (RACE)

Le 31 décembre 2015, le chef de l’Etat Paul Biya a annoncé au cours de son traditionnel discours à la nation, la baisse du prix des carburants. Cette annonce a été suivie le lendemain par la baisse effective de 20 F sur le Super et de 25 F sur le gasoil. Le Réseau Associatif des Consommateurs de l’Energie (RACE) salue cette décision et se réjouit d’avoir été entendu par le chef de l’Etat.

Cette annonce forte du chef de l’Etat qui a été aussitôt respectée ne pourra véritablement profiter aux Camerounais que si elle est accompagnée de la baisse du prix du taxi. Le RACE demande au président de la République de ramener le prix du taxi à 200 Fcfa. Les Camerounais ont abondamment souffert de cette hausse injustifiée et continuent de souffrir.

En effet, il y a encore quelques mois, le ministre du Commerce avait annoncé unilatéralement le passage des prix du transport interurbain de 200 F à 250 Fcfa. La raison avancée étant que les subventions accordées au secteur aval du pétrole étaient devenues insoutenables pour le budget de l’Etat.

Le RACE avait alors attiré l’attention du gouvernement sur les conséquences préjudiciables de cette décision qui n’avaient pas tardé à se ressentir. Le nombre de morts des suites d’accidents de moto a été multiplié par dix. Car, désormais, faute de toujours répondre aux sollicitations des taxis ordinaires, les usagers des grandes villes se sont rabattus sur les mototaxis. Ils n’hésitent plus à monter deux, trois, parfois quatre sur une moto pour limiter les coûts de transport, augmentant ainsi les risques et le nombre de morts à chaque accident.

Les carburants font partie des produits qui entrent de manière significative dans la formation des prix des biens et des services sur les marchés. Conséquence, les prix des denrées alimentaires ont connu une hausse disproportionnée.

Aujourd’hui où le chef de l’Etat décide de revoir à la baisse le prix des carburants, les Camerounais attendent que cela soit accompagnée par la baisse du tarif du taxi.

En attendant, le RACE demande aux Camerounais de rester en éveil, de se mobiliser afin de lutter pour améliorer leurs conditions de vie.

Fait à Douala, le 05 Janvier 2016.


Droits réservés)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé