International › APA

Nouveau parti: Gbagbo nomme Dano Djédjé président du Congrès constitutif

L’ex-chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, nomme Dano Djédjé, un proche collaborateur, en qualité de président du Congrès constitutif de son nouveau parti, annoncé mi-août à Abidjan.

Dans le cadre des préparatifs du Congrès constitutif du nouveau parti, M. Gbagbo a nommé des membres des commissions et du groupe de réflexion élargi, selon une décision. 

Un Comité de coordination pilote l’ensemble des préparatifs pour la mise en place du nouveau parti. Il comprend M. Assoa Adou, Emmanuel Ackah, Dano Djédjé, Oulaye Hubert et Jean-Baptiste Gnaoré. 

La décision institue une Commission chargée de l’élaboration du projet du Manifeste du parti. Le président de cette Commission est Laurent Akoun. La Commission chargée du projet du Manifeste comprend 16 membres hormis le président, le vice-président, le rapporteur et son adjoint.    

Une deuxième Commission créée est chargée de l’élaboration des statuts et règlement intérieur. Elle a également pour mission de proposer la dénomination et le sigle du parti. Maillon stratégique, cette deuxième Commission est présidée par André Kouassi Kouakou, un très proche collaborateur de M. Gbagbo. 

Il a à ses côtés M. Émile Guirieoulou, le vice-président, un rapporteur et un rapporteur adjoint. Quinze membres forment cette deuxième commission.

Koné Katinan, porte-parole de Gbagbo, est membre de cette deuxième Commission, ainsi que Habiba Touré, son avocate personnelle, Konaté Navigué, Léon Monnet Emmanuel et Franck Anderson Kouassi. 

Le groupe de réflexion élargi, lui, comprend un nombre important de collaborateurs, entre autres, Michel Amani Nguessan, Ehivet Simone Gbagbo, Tapé Kipré, Georges Armand Ouégnin, Damana Pickas, Dacoury-Tabley Henri Philippe.             

Le Front populaire ivoirien (FPI, opposition), parti créé par Laurent Gbagbo est divisé avec une frange qui reconnaît l’ex-chef d’Etat comme le président et une autre M. Affi Nguessan. 

Le comité central du camp présidé par Affi Nguessan, a entériné « la rupture » avec Laurent Gbagbo, à la suite de la décision de l’ex-chef d’Etat de créer un autre parti.    

Pour M. Affi, dans cette nouvelle page de l’histoire du FPI, son camp est « désormais dépositaire de l’héritage, de l’histoire, des valeurs de la gauche ».      

La Commission chargée de l’élaboration du projet du Manifeste, des statuts et règlement intérieur, de la dénomination et du sigle du Parti tient mercredi sa première rencontre, tandis que le Groupe de réflexion élargi se réunit le lendemain.  


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé