International › APA

Nwankwo Kanu impressionné par l’évolution du football nigérian

L’ancien international nigérian, Kanu Nwankwo a déclaré que le football nigérian est en pleine croissance et qu’il va davantage s’améliorer.L’ancien attaquant d’Arsenal qui s’exprimait jeudi à Ibadan lors de sa visite au gouverneur de l’État d’Oyo, Seyi Makinde, a déclaré qu’il y avait beaucoup d’amélioration dans l’évolution du football nigerian.

 Il était à Ibadan pour solliciter le soutien en faveur de 200 patients en attente d’une intervention chirurgicale par l’intermédiaire de la Fondation Kanu Heart qui a depuis sa création parrainé 561 opérations chirurgicales

 « Le football nigérian va bien, mais peut s’améliorer. Je crois que le football est en pleine croissance au niveau de la ligue. Les gens n’allaient pas au stade pour regarder les matchs », a-t-il expliqué.

 Il y a encore place à l’amélioration sous tous les angles. Pour moi, il faut retourner à la base, ce qui est le plus important », a déclaré l’ancien joueur des Super Eagles. 

 Il a déclaré que les Super Eagles ont délivré une belle performance lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 en Egypte, notant que l’équipe était la plus jeune du tournoi.

 L’ex-international espère que les Super Eagles feraient mieux à la Coupe du Monde 2022 au Qatar.

 Kanu a créé la Kanu International Football Academy (KIFA) avec 20 centres à travers le pays pour identifier les talents et les encourager à devenir des stars.

 « Nous avons des jeunes talents qui grandissent dans la rue et qui n’ont pas encore été repérés. Ce que nous faisons, c’est toucher tout le monde où qu’il se trouve dans le pays », a-t-il dit.

 Selon lui, la KIFA vise à créer une plate-forme et des opportunités pour les jeunes talents et les talents à venir dans le pays.

  Il s’est dit confiant que les succès des talents identifiés profiteraient à la société et aux autres jeunes qui en tireraient des enseignements.

 « Nous en avons 200 sur la liste d’attente et la Fondation ne peut pas les prendre en charge à elle seule. C’est pourquoi je suis passé voir le gouverneur pour solliciter son appui.

 « Je prie pour qu’il réponde favorablement. Nous prévoyons également de construire notre hôpital au Nigeria parce que nous sommes fatigués de les faire sortir du pays à chaque fois. C’est une question de sacrifice », a-t-il indiqué.

 

 



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé