International ‚Äļ APA

Obasanjo nie toute ingérence dans les élections en Sierra Léone

L’ancien pr√©sident nig√©rian, Olusegun Obasanjo a d√©menti les informations selon lesquelles il soutiendrait un des 16 candidats √† l’√©lection pr√©sidentielle en Sierra Leone pr√©vue le mois prochain.Dans une courte vid√©o publi√©e mardi, Obasanjo a qualifi√© de ‚Äė’malheureuses » ces informations qui, selon lui, sont une mauvaise interpr√©tation d’un commentaire qu’il a fait au sujet de l’ancien responsable de l’ONU, le Dr Kandeh Yumkella √† Lagos, sur sa qualit√© de dirigeant lorsqu’il √©tait patron de l’Organisation des Nations Unies pour le d√©veloppement industriel (ONUDI) au Nigeria, et par la suite, Directeur ex√©cutif de cette organisation bas√©e √† Vienne.

Obasanjo aurait f√©licit√© le candidat de 56 ans du parti de la Grande Coalition nationale (NGC) lors d’un forum √† Lagos au d√©but du mois.

La nouvelle n’a pas √©t√© du go√Ľt des membres du All People’s Congress (APC, au pouvoir), eu √©gard aux relations qu’Obasanjo entretient avec le pr√©sident sortant, Ernest Bai Koroma.

Dans la vid√©o, Obasanjo a expliqu√© que ses propos sur Yumkella avaient √©t√© tenus dans le contexte de sa candidature au poste de Directeur g√©n√©ral de l’ONUDI, et comment il avait aid√© ce dernier √† gagner ce poste tr√®s convoit√©.

Yumkella a dirig√© l’ONUDI de 2006 √† 2011, puis a occup√© divers postes au sein de l’ONU, notamment celui de Repr√©sentant sp√©cial du Secr√©taire g√©n√©ral des Nations Unies pour l’√©nergie durable.

« C’√©tait plut√īt regrettable parce que je parlais du processus qui a fait de Yumkella le patron de l’ONUDI et cela n’a fait l’objet d’aucune contestation », a d√©clar√© M. Obasanjo dans la vid√©o partag√©e mardi par les responsables de la pr√©sidence sierra-l√©onaise.

Il a ajout√© : « Je ne pense pas avoir besoin de dire quoi que ce soit de n√©gatif √† propos de quiconque en course pour les √©lections dans n’importe quel pays d’Afrique. Mais tout ce que je dis et qui n’est pas d√©favorable ne doit pas √™tre per√ßu comme une position contre un autre candidat ou √™tre utilis√© par un autre parti pour mener campagne ».

L’ancien pr√©sident nig√©rian a souhait√© ‚Äė’bonne chance » √† tous les candidats au scrutin pr√©sidentiel du 7 mars en Sierra L√©one, avant d’ajouter : « Que le meilleur gagne ».

À LA UNE
Retour en haut