Dossiers › Présidentielles 2011

Observation des élections au Cameroun: La CEEAC relève des manquements

Elle porte notamment des réserves sur la confusion médiatique sur les voyages du candidat président en fin de campagne

L’équipe des observateurs de la communauté économique des Etats d’Afrique centrale, a effectué lundi 10 octobre 2011, une déclaration préliminaire sur le déroulement de l’élection présidentielle camerounaise du 09 octobre dernier. La déclaration de cette mission d’observation revient notamment sur l’impact et l’influence que peut avoir eu «la médiatisation des activités républicaines normales du chef de l’Etat et candidat à sa propre succession pendant la campagne électorale». La mission a aussi relevé certains manquements comme l’absence de plusieurs représentants de candidats dans les centres et bureaux de votes. Une situation qui selon elle «prive de fait lesdits candidats d’éléments objectifs pouvant fonder une réclamation». La mission a enfin relevé comme autre manquement, le retard dans l’ouverture de certains bureaux de vote et par endroit «L’absence du personnel et du matériel électoral ». La mission confirme enfin un faible taux de participation annoncé dans l’ensemble des médias, et impute cela à la masse des cartes d’électeurs non distribuées, qui découle du déficit évident de communication à l’endroit des électeurs inscrits sur le fichier électoral».

Mais de manière globale, cette mission conduite par Victor Manuel Neto Correira, le président de la commission électorale de la république démocratique de Sao Tome et Principe, parle d’un scrutin qui s’est déroulé dans la sérénité et la tolérance. «Les électeurs qui se sont rendus aux urnes ont fait montre de discipline. Ils ont accompli leur devoir civique dans le calme et la dignité», peut on lire dans le communiqué. La mission met aussi à l’actif de l’organisation des élections, la présence d’un matériel adapté, bien que « indisponible par endroit». Toujours comme point positif, la mission de la CEEAC reconnait le déroulement rapide des opérations de dépouillement et la discrétion de la présence des forces de sécurité. Pour ce qui est des observations, les observateurs de cette mission recommandent aux acteurs politiques à suivre les normes du contentieux électoral pour les réclamations. Elle invite aussi les acteurs politiques à maintenir la pression démocratique en travaillant «sans relâche à sa consolidation».

La mission de la CEEAC était présente au Cameroun dans le cadre de la règlementation de cette institution qui prévoit un appui électoral à ses pays membres, par l’envoi des observateurs. Ses membres ont dit avoir rencontré les acteurs politiques engagés dans le processus, observé particulièrement la couverture médiatique et envoyé des représentants dans l’ensemble du pays.

Quelques observateurs de la Ceeac
Journalducameroun.com)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé