› Politique

Olivier Beer, nouveau représentant du Haut-commissariat des Nations unies (HCR) pour le Cameroun

Il a présenté ses lettres d’introduction au ministre des Relations extérieures le 06 août à Yaoundé.

Le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, a reçu hier en audience Olivier Beer. Ce dernier est venu présenter ses lettres d’introduction au gouvernement camerounais en qualité de nouveau Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Olivier Beer pose ses valises au Cameroun après avoir acquis une riche expérience dans le domaine de la gestion des réfugiés. Depuis près de 20 ans, ce diplomate titulaire d’un diplôme de droit de l’Université catholique de Louvain en Belgique a parcouru l’Afrique.

De 2001 à 2004, il est en poste à Nairobi au Kenya, puis de 2004 à 2007 il est basé en Guinée Conakry. En Algérie (2007-2008), il va occuper le poste d’administrateur principal chargé de la protection des réfugiés au HCR. De là, le diplomate onusien va être affecté à Cape Town (Afrique du Sud) en qualité d’administrateur de liaison. Quelques années plus tard, entre 2014 et 2016, ce polyglotte (il parle le français, l’anglais, le lingala, le portugais et le néerlandais) est en poste à Bamako au Mali. Son dernier poste d’affectation, avant le Cameroun, est la République démocratique du Congo.

Au Cameroun, Olivier Beer va prendre la suite de son prédécesseur, Lazare Etien Kouassi, dans les gestions des réfugiés de la guerre contre Boko Haram, de ceux de la crise sociopolitique centrafricaine présents dans des camps au Cameroun ; mais également les déplacés internes de la crise anglophone.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé