â€ș Opinions

Olivier BilĂ© : « La situation socio-Ă©conomique du pays reste plombĂ©e par une rĂ©alitĂ© de sous-emploi massif « 

Olivier Bilé, homme politique camerounais. ©Droits réservés

L’homme politique l’a dĂ©clarĂ© dans un message adressĂ© Ă  la jeunesse.

Mes chers jeunes concitoyens (nes),

J’ai Ă  nouveau l’honneur et l’immense plaisir de m’adresser Ă  vous en cette pĂ©riode plus que jamais cruciale du 11 fĂ©vrier 2018. Notre pays demeure globalement dans une situation prĂ©caire alimentĂ©e par de multiples phĂ©nomĂšnes de turbulences et de crises qui ont tendance Ă  se multiplier.

La partie anglophone du pays reste le thĂ©Ăątre d’une violence gratuite et insupportable, qui occasionne la disparition rĂ©guliĂšre de nombreux civils et hommes en armes.  Le rapatriement forcĂ© de certains leaders sĂ©cessionnistes et le traitement qui en est envisagĂ©, risque d’entrainer l’approfondissement de ladite crise Ă  travers la radicalisation plus accrue de certains de nos concitoyens.

La situation socio-Ă©conomique du pays reste plombĂ©e par une rĂ©alitĂ© de sous-emploi massif dont vous ĂȘtes les premiĂšres victimes. A l’évidence, rien de crĂ©dible ni de solide ne peut ĂȘtre construit dans la raretĂ©, les pĂ©nuries et l’austĂ©ritĂ© criantes structurellement Ă©tablies dans notre pays depuis trop longtemps. La galĂšre Ă  laquelle l’on vous a si habilement habituĂ©s apparaĂźt alors Ă  certains comme une fatalitĂ© dont il n’est plus possible de sortir. A vrai dire, cette derniĂšre n’est que la consĂ©quence d’un « losing leadership »inscrit dans les gĂȘnes du rĂ©gime actuel.

Et c’est bien cette galĂšre volontairement entretenue qui gĂ©nĂšre la grande dĂ©gradation des mentalitĂ©s ainsi que les dĂ©viances de toute nature qui se dĂ©veloppent  au sein de la jeunesse : homosexualitĂ© et montĂ©e silencieuse des LGBT, toxicomanie, alcoolisme et dĂ©linquance juvĂ©nile, violences et assassinats rituels, criminalitĂ© physique et cybernĂ©tique, recul important du civisme et du patriotisme, oppression des rĂ©seaux de l’occultisme et du magico-anal qui apparaissent comme passages obligĂ©s et cadres de promotion sociale imposĂ©s Ă  la jeunesse. Les promotions maçonniques, rosicruciennes et autres sont en effet devenues la rĂšgle pour les positions influentes.

DĂ©passĂ© par les Ă©vĂ©nements et juste dĂ©sireux de vous maintenir en otage et en captivitĂ©, les dirigeants du pays ont, plus que jamais, recours Ă  des manƓuvres de ruse pour acheter vos consciences. Voici du reste, le message  de mise en garde que j’adressais prioritairement aux jeunes, il n y a pas longtemps, Ă  propos des rĂ©cents agissements manipulateurs dudit rĂ©gime.

« A la suite de l’affaire du don des ordinateurs PB aux Ă©tudiants, de la soudaine dĂ©cision ‘d’offrir’ une facultĂ© de mĂ©decine Ă  la rĂ©gion du Nord et une Ecole normale supĂ©rieure Ă  celle de l’Est, de subventionner certains produits de grande consommation, je veux appeler l’attention de la jeunesse, sur les consĂ©quences nĂ©fastes et catastrophiques de la corruption politique d’Etat telle que pratiquĂ©e dans notre pays depuis des dĂ©cennies par le rĂ©gime UNC-RDPC. De telles manƓuvres d’achat des consciences Ă  l’échelle nationale risquent du reste de se multiplier en cette annĂ©e Ă©lectorale. Les hommes du passĂ© et du passif qui pensent pouvoir maintenir la prise en otage du Cameroun, vont tenter de s’en servir Ă  nouveau, angoissĂ©s qu’ils sont de la sanction Ă©lectorale que, fatiguĂ©s par 36 ans d’immobilisme et de souffrances, vous entendez clairement leur infliger cette annĂ©e. Ils sont totalement en panne d’inspiration et se rĂ©fugient dans cette odieuse corruption politique qui traduit un profond mĂ©pris pour un peuple et une jeunesse considĂ©rĂ©s comme manipulables et achetables Ă  volontĂ©. Ne vous laissez donc plus avoir !Ouvrez grandement les yeux !N’ayez plus peur de qui ce soit ! Ces prĂ©tendus cadeaux qui sont d’ailleurs faits sur vos impĂŽts et vos efforts sur plusieurs gĂ©nĂ©rations n’approchent mĂȘme pas le minimum auquel vous avez droit en tant que citoyens du Cameroun. Prenez les librement sans jamais vous sentir liĂ© Ă  quoi ni Ă  qui ce soit !N’acceptons plus n’importe quoi ! DĂ©nonçons toutes les dĂ©rives. Car c’est la fidĂ©litĂ© dans les petites choses qui assure la fidĂ©litĂ© dans les grandes. De la mĂȘme maniĂšre, c’est l’accumulation des petites erreurs qui mĂšne vers les grandes catastrophes ».Un homme averti en vaut deux !

L’alternative de l’UFP : Satisfaire aux vraies attentes des jeunes 

La jeunesse camerounaise que vous ĂȘtes n’a besoin de rien d’autre que de s’épanouir Ă  l’école, Ă  l’universitĂ© ou en milieu professionnel. Dans chacun de ces milieux, le jeune n’attend que de pouvoir s’exprimer de façon optimale dans un environnement convenablement amĂ©nagĂ©. Des toilettes correctes et des bibliothĂšques de prĂ©fĂ©rence numĂ©riques bien fournies, des salles de cours aux effectifs raisonnables, des logements viables Ă  des coĂ»ts acceptables, des infrastructures et moyens de transport et de tĂ©lĂ©communication convenables, des lieux de loisirs, de sport et de divertissement, la connexion internet via le wifi disponible, de nombreuses opportunitĂ©s d’emploi sinon les conditions les plus favorables possible pour la crĂ©ation de leurs propres entreprises, telles sont, me semble-t-il, quelques facteurs essentiels de   satisfaction de notre jeunesse.

Quant aux actes cosmĂ©tiques de ‘saupoudrage acadĂ©mique Ă©lectoraliste’ actuels et aux rĂ©actions nĂ©gatives suscitĂ©es çà et lĂ , je veux ici marquer ma solidaritĂ© Ă  l’égard de tous ces jeunes qui en ont marre des injustices du systĂšme. Nous avons tous un devoir d’indignation Ă  manifester avec courage. Pour finir avec les manipulations habituelles, il est dĂ©sormais nĂ©cessaire de doter chaque rĂ©gion du pays d’une universitĂ© publique digne de ce nom, articulĂ©e autour des richesses et potentialitĂ©s locales. C’est aussi ainsi qu’une  dĂ©centralisation Ă©lĂ©mentaire et minimale pourrait avoir un brin de matĂ©rialitĂ© sur le plan acadĂ©mique.

La politique des cadeaux empoisonnĂ©s, la politique ‘njangui’, la politique de la tromperie, la politique des opportunistes sans foi ni loi, notamment Ă  la veille des Ă©lections, a suffisamment causĂ© de dĂ©gĂąts dans le pays comme cela. Elle n’a du reste jamais dĂ©veloppĂ© un pays, mais plutĂŽt enfoncĂ© des nations entiĂšres dans la misĂšre. En cette veille de campagnes Ă©lectorales, la prĂ©sente adresse est aussi le lieu de mettre toute notre jeunesse en gardecontre tous ces autres acteurs politiques de notre pays, majoritĂ© et opposition confondues, qui ont dĂ©jĂ  commencĂ© Ă  mobiliser les mĂȘmes outils de la politique-njangui pour vous acheter.  En les observant de prĂšs, vous verrez qu’ils ne sont fondamentalement pas diffĂ©rents de ceux du pouvoir actuel. Il faut donc vĂ©ritablement tourner la page !

Pour ĂȘtre capable de rĂ©soudre correctement les problĂšmes de notre jeunesse, notre conviction Ă  l’UFP, est que notre pays a, plus que jamais, besoin de faire appel de maniĂšre massive, Ă  un PrĂ©sident de la RĂ©publique, un projet politique et un gouvernement jeunes car ‘on ne fait pas du vin nouveau dans de vieilles outres. On fait du vin nouveau dans des outres neuves !’.

L’UFP, parti promoteur du foiisme politique, s’offre donc Ă  vous, Ă  travers son projet « Cameroun libĂ©rĂ©, Cameroun prospĂšre Horizon 2030 », comme cette opportunitĂ© historique en faveur de la pacification de tout le territoire, de la transformation positive des mentalitĂ©s au bĂ©nĂ©fice de la crĂ©ation du plein emploi, de l’abondance et d’une providentielle ProspĂ©ritĂ© dans notre pays. Emparez-vous-en !

Que Dieu bénisse et relÚve le Cameroun !

 

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Retour en haut