Personnalités › Diaspora

Olivier Fagang a célébré le 20ème anniversaire de Binam-Canada

En plus de son implication dans les associations culturelles le juriste et gestionnaire exerce dans le domaine des assurances de dommages

Olivier Fagang est né au Cameroun. Il est marié et père de trois merveilleux enfants. En plus de son implication dans les associations culturelles, il a aussi présidé d’autres associations sportives à l’instar de Vétéran FC de Montréal. Il est impliqué dans les causes telles que la lutte contre le cancer et les maladies infantiles. Il es l’actuel président l’association Binam Canada

Pouvez-vous nous présenter l’association Binam du Canada?
Binam Canada est l’Association des Bamilékés (Camerounais ressortissants de la province de l’ouest), résidents au Canada. Créée en 1991, Elle a pour mission de renforcer la solidarité entre ses membres à travers des actions sociales. Elle vise aussi à faciliter l’intégration de ses membres dans notre pays d’accueil, le Canada, tout en gardant un regard sur notre pays d’origine le Cameroun, et notamment notre province d’origine, l’Ouest Cameroun.

Comment se sont déroulées les activités de la célébration du 20e anniversaire de l’association dont vous assumez la responsabilité il y a à peine une année?
C’est un honneur pour notre bureau d’avoir diriger les activités du 20ème anniversaire de Binam lancées, le 10 Juin 2011 avec une célébration cuménique. Les activités se sont très bien déroulées dans l’ensemble. Nous avons organisé après la célébration un tournoi de soccer couronné par la victoire de la brillante équipe de l’ACBC (Association des Camerounais Béti du Canada). Nous avons aussi organisé un méga Barbecue au Parc Angrignon auquel, nous avons associé les autres associations villageoises. Il faut comprendre que la province de l’ouest regroupe plusieurs villages et départements aujourd’hui réunis en Associations culturelles au Canada et notre challenge en tant qu’association réunissant les ressortissants de tous ces villages est de créer une plateforme commune de travail. C’est dans cette perspective que nous les avons conviés au grand barbecue. Il s’est également tenu une conférence-débat à L’UQAM sur les succès individuels et leur impact sur les succès communautaires. L’apothéose bien évidemment a été le Gala de clôture à la salle de l’hôtel de Ville Mont-Royal sise au 90 Roosevelt Avenue.

Sur combien d’années s’étale votre mandat en tant que président de cette association?
Les membres m’ont élu en Octobre 2010 pour un mandat de deux ans. Les objectifs étaient de: maintenir et consolider les acquis quant aux tenues des Assemblées générales et aussi aux politiques d’assistance sociale en place, établir et publier un calendrier annuel des Assemblées générales, accroître la visibilité de la communauté Bamiléké, impliquer plus de jeunes dans la vie de notre association, faciliter l’interaction entre les associations villageoises du Canada pour le meilleur intérêt de la Grande communauté. C’est ainsi que pour y parvenir, nous avons mis sur pied un site web à l’adresse: www.binamcanada.org pour une meilleur visibilité,Nous avons créé une équipe de jeunes devant coordonner les activités organisées par les jeunes et pour les jeunes avec l’appui de toute la communauté, et nous avons créé le CAB (Conseil des Associations Bamiléké) qui est l’instance qui devra coordonner les activités organisées de l’ensemble des associations afin de consolider nos forces.

Olivier Fagang
Journalducameroun.com)/n

Que reste-t-il à faire?
Permettre l’implication des associations villageoises dans l’animation culturelle et linguistique des AG de Binam Canada, stimuler l’équipe des jeunes afin qu’elle soit plus active et visible dans ses réalisations, peaufiner les textes créateurs du CAB et lui permettre de démarrer ses activités, et bien d’autres choses. Pour ce que nous avons déjà réalisé et ce qu’il nous reste à faire, nous comptons sur l’implication sans équivoque de tous nos membres et la compréhension des Associations partenaires à l’effort de rassemblement.

Votre association est considérée comme étant l’une des associations camerounaises les plus influentes d’Amérique du Nord. Pensez-vous être à la hauteur des espoirs?
C’est flatteur de dire que nous sommes l’une des associations camerounaises les plus influentes d’Amérique du Nord. Nous faisons l’effort de répondre aux attentes et aspirations nobles de nos membres, mais il s’agit d’une tâche qui demande une amélioration constante. Nous pensons que seuls nos résultats permettront aux uns et aux autres de juger la qualité de notre organisation et l’efficacité de notre démarche.

Aviez-vous un message particulier à lancer à l’ensemble des Camerounais présents ou non au Canada?
Nous invitons toute la communauté camerounaise et même nos frères Canadiens à participer aux autres activités à venir de notre 20ème anniversaire. Nous remercions tous ceux qui ont participé à la longévité de notre Association. Nous exhortons ceux qui y travaillent encore à demeurer actifs afin qu’ensemble l’on puisse réaliser le futur de Binam Canada; futur qui passe inévitablement par la prise en compte de la nouvelle dynamique et configuration des Associations et donc la réalisation des activités au sein du CAB.

Olivier Fagang, le président de Binam-Canada
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé