Sport › Football

Olympique lyonnais: Clinton Njié continue à faire parler de lui

Déjà star au Cameroun, l’attaquant Clinton Njie a réussi à se faire une place à Lyon aux côtés d’Alexandre Lacazette et Nabil Fekir, malgré les critiques sur sa maladresse

Déjà star au Cameroun, l’attaquant Clinton Njie a réussi à se faire une place à Lyon aux côtés d’Alexandre Lacazette et Nabil Fekir, malgré les critiques sur sa maladresse et fort du soutien de l’entraîneur, Hubert Fournier.

Celui-ci croit beaucoup en lui, plutôt qu’en Farès Bahlouli ou Yassine Benzia qui semblaient devant lui en début de saison mais n’ont sans doute pas su ou pu saisir leur chance.

Essentiellement réputé pour sa vitesse, il a longtemps été brocardé par le public de Gerland pour sa maladresse dans la zone de finition, des qualités techniques incertaines et son manque de clairvoyance. Il a même été la cible d’un chant raciste de la part de supporteurs lyonnais lors du déplacement à Guingamp (victoire 3-1).

Mais il a su marquer dans les grands matches, contre Paris Saint-Germain (1-1) ou encore Saint-Etienne (2-2).

Les dernières semaines ont donné raison d’insister à Fournier: avec Lacazette, Fekir et Njie alignés ensemble, l’OL a gagné à huit reprises sur neuf, dont un match de Coupe de France à Lens (3-2), et marqué au moins trois buts à chaque fois sauf face à Bastia (2-0) et contre les Verts (2-2). Le trio affiche un total de 65 actions décisives (44 buts-21 passes).

Arrivée tardive à Lyon
« Nous ne sommes pas nombreux à croire en lui mais il répond sur le terrain », avait encore défendu Fournier en conférence de presse le 15 avril après la victoire contre Bastia (2-0) et une nouvelle passe décisive à Alexandre Lacazette.

Il est aussi le joueur qui cadre le plus en Ligue 1 (64,4% de ses 45 tentatives, devant Zlatan Ibrahimovic).

Cette saison, Njie, 21 ans, a participé à 28 rencontres de championnat dont 14 comme titulaire, avec un total de six buts marqués dont cinq sur la phase retour, parmi lesquels un contre Reims dimanche (4-2), et sept passes décisives dont l’une également face aux Rémois.

« Je n’ai pas gagné ma place mais du temps de jeu, et ça me fait plaisir. Mes statistiques ne me conviennent qu’à moitié. J’aimerais gagner en régularité et sur la finition. Je travaille tous les jours à l’entraînement pour cela », dit la nouvelle pépite lyonnaise, qui reste à polir.

Il n’est arrivé à l’OL qu’en août 2011, à l’âge, tardif, de 18 ans, en provenance du club des Brasseries du Cameroun, repéré par un recruteur lyonnais.

Sous contrat stagiaire, il a fait ses gammes au centre de formation et disputé son premier match en professionnel, lancé par Rémi Garde, contre Reims en novembre 2012 (3-0).

Ce jour-là, il s’était déjà signalé par sa vitesse en contribuant au troisième but inscrit par Lisandro Lopez, avec une accélération sur une rentrée de touche dans son propre camp.

Depuis, il a signé comme professionnel en mai 2013, marqué son premier but en équipe première en tour préliminaire d’Europa League, en août dernier contre le club tchèque de Mlada Boleslav (2-1), puis son premier en L1 en septembre face à Lorient (4-0), le jour où il a prolongé jusqu’en 2019 avec Lyon.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé