› International

OPDAS: Hinda Deby élue à la tête de l’organisation

L’élection a eu lieu à l’issue des assises de l’Organisation des Premières Dames Afrique contre Sida (OPDAS), tenues à Addis-Abeba en Ethiopie

Lors des assise de l’OPDAS le 26 mai dernier, la première dame du Tchad a été élue présidente de l’organisation. Elle succède ainsi à la première dame rwandaise Jeannette Kagamé. Cette dernière occupera désormais le poste de vice-présidente. C’est un grand défi à relever par le Tchad qui assure désormais la Présidence de l’organisation et à travers lui l’Afrique, toute entière pour éradiquer le SIDA avec finalité Zéro nouvelle infection et zéro décès liés à cette pandémie, a déclaré Ngarmbatnan Carmel Soukate, Conseillère chargée de Mission à la Présidence tchadienne et représentante de Hinda Deby. La conseillère a d’ailleurs joué un rôle important dans l’élection de la première dame tchadienne.

En effet, aidé de la Conseillère Technique du Chef de l’Etat en charge de l’Action sociale, Lucienne Dillah, elle s’est battue à Addis-Abeba pour faire triompher la candidature de la première Dame du Tchad. Son ascension à la tête de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le Sida sonne comme une récompense pour tous les efforts qu’elle a fournie jusqu’ici dans la lutte contre cette pandémie et sa détermination à améliorer les conditions de vie des couches sociales vulnérables notamment celles des femmes et des enfants. En sa qualité de triple marraine de la Campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et néo-natale en Afrique (CARMMA), des violences faites à l’égard des femmes et de la lutte contre la fistule obstétricale, Hinda Deby Itno a joué un rôle déterminant dans la scolarisation des filles; la mobilisation et la conscientisation des sages-femmes pour une maternité sans risque.

L’OPDAS est une organisation créée le 18 juillet 2002 à Genève en Suisse, à l’issue de la Conférence internationale sur le Sida. Elle a pour but principale de renforcer les capacités des premières dames afin qu’elles puissent relever efficacement les défis présentés par le VIH/SIDA dans leurs pays et sur le continent. Ainsi, au niveau national, les premières dames mettent en application leurs plans d’action respectifs pour contribuer au combat contre le VIH/SIDA avec la collaboration et l’appui des gouvernements, des Commissions nationales de commande de SIDA, des O.N.G.S, du secteur privé et des organismes locaux de la communauté. Au niveau sous-régional et international, elles participent aux conférences internationales. Elles ont déjà lancé des activités entre pays dans les sous-régions centrales, occidentales et orientales.

OPDAS: Hinda Deby élue à la tête de l’organisation
letchadanthropus-tribune.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut