› Economie

Organisation africaine de normalisation : les assises de Yaoundé ont placé un Ghanéen à la tête de l’Arso

Alexander Dodoo

Les travaux cette année marquaient le terme du mandat des membres de l’Association. Charles Booto à Ngon, président sortant de l’Arso (2019-2022) a cédé son fauteuil au Ghanéen Alexander Dodoo.

Le Cameroun a accueilli la 28è Assemblée générale de l’Organisation africaine de la normalisation. A l’occasion, le Ghanéen Alexander Dodoo a été porté à la tête de l’Organisation en remplacement de Charles Booto à Ngon.

Alexander Dodoo est un pharmacien et universitaire ghanéen. Il est pharmacologue clinique et professeur au Centre de pharmacologie clinique tropicale de la faculté de médecine de l’Université du Ghana. Il est également directeur du Centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour le plaidoyer et la formation en pharmacovigilance. Il est actuellement directeur général de la Ghana Standards Authority.

La rencontre de Yaoundé était placée sous le thème, « les normes que nous voulons : Agenda 2063 de l’Union Africaine et de la Zone de libre-échange continentale africaine : le rôle de la normalisation et de l’évaluation de la conformité au cours des 41 prochaines années ».

400 délégués venus de 48 pays étaient à Yaoundé. Ces derniers ont essentiellement travaillé sur tois points marquants. La signature du Mémorandum d’entente entre l’Arso et l’Organisation africaine de café, les remerciements du président sortant de l’Organisation africaine de la Normalisation, l’accueil et la présentation des nouveaux pays au sein de l’ARSO (Tchad, Burundi et Somalie).

Les assises pour les participants avaient pour but la sensibilisation du plus grand nombre sur la normalisation. « Ça permet que beaucoup de monde s’intéressent à la normalisation qui est le soubassement de du développement » Lawson Hetchely, participant Togolais

Les normes permettent  aux PME d’obtenir plus facilement la certification de leurs produits en améliorant leur réputation et « constituent un lien vital pour le commerce mondial », précise Charles Booto à Ngon, Directeur général de l’Agence des normes et de la Qualité (ANOR).


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé