Santé › Actualité

Oubliez l’ophtalmo, voici l’eyePhone

Une technique de consultation ophtalmologique via smartphone est testée au Kenya

Le Kenya est l’un des pays du continent qui souffre le plus d’une pénurie de médecins d’ophtalmologistes. Selon des chiffres, il n’y en aurait que 86 dont la moitié exerçant à Nairobi, la capitale, c’est-à-dire, bien loin des zones rurales et défavorisées. Dans ce contexte, les situations dramatiques ne manquent pas de survenir. Un reportage de l’Agence France Presse rappelle notamment la pénible histoire d’un jeune homme aujourd’hui âgé de 23 ans et qui, lorsqu’il était encore enfant, avait été victime d’un accident à l’ il. Faute de moyens, sa famille n’avait pu faire le trajet de 80 kilomètres qui séparent sa Vallée du Rift natale et les spécialistes de la capitale. Et l’histoire de Simon Kamau est loin d’être la seule.

Pourtant des espoirs de voir la situation s’améliorer sont désormais permis. Une équipe de la faculté de médecine tropicale de Londres teste actuellement à Nakuru (150 kilomètres de Nairobi), dans la Vallée du Rift, au centre du Kenya, une technique de diagnostic oculaire via un smartphone. En clair, le smartphone comprend un objectif qui scanne la rétine et un logiciel qui enregistre les données. Les chercheurs font savoir qu’il s’agit d’une technologie qui permettra de réduire les coûts et de rapprocher les spécialistes des patients. Le Dr Bastawrous, l’un des membres de l’équipe de la faculté de médecine de Londres appelle cette technologie «eyePhone». Près de cinq mille patients ont déjà été examinés avec cet «eyePhone».

Oubliez l’ophtalmo, voici l’eyePhone
AFP)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut