Société › Société

Ouest-Cameroun: interdiction du port de voile intégral pour prévenir d’éventuels attentats

Le port de voile intégral encore appelé la Burka est désormais interdit dans certaines régions du Cameroun, notamment dans la ville de Foumban (Ouest) suite à une décision des autorités

Cette mesure selon Donatien Boyomo, le préfet du département du Noun dans la région de l’Ouest, a été prise pour se «prémunir d’éventuels attentats», dans un contexte sociopolitique marqué par des attentats terroristes de Boko Haram au Nigeria et au Tchad voisins.

Les autorités camerounaises estiment que l’on devrait «s’entourer de toutes les mesures de sécurité face à une nébuleuse qui a pour mode opératoire, la guerre asymétrique».
Les attentats suicides à répétition survenus à N’djamena et perpétrés par la secte intégriste nigériane Boko Haram «parlent au Cameroun», ont-elles estimé.

Dans ce contexte, les forces de sécurité ont été autorisées à interpeller systématiquement toute personne recouverte de voile intégral, d’autant que des auteurs des attentats suicides au Tchad sont des hommes qui s’étaient passés pour des femmes.

L’acte préfectoral interdit également la circulation des motos-taxis la nuit, tandis que des mesures de sécurité ont été renforcées autour des mosquées en cette période de fin ramadan.

Selon certaines sources, la ville de Foumban héberge une forte communauté musulmane, en l’occurrence, des Wahhabites dont des prêches seraient plus radicales par rapport aux autres musulmans.

L’intégralité du Communiqué radio-presse signé par le Préfet du Noun


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé