› Politique

Ouest-Cameroun : les manifestations des partis politiques interdites à Bangangté

Cameroun : Bangangté attend toujours l'élection de son nouveau maire
La ville de Bangangté, plusieurs fois distinguée pour sa propreté. l

L’interdiction des manifestations des partis politiques est liée aux récentes marches du Mouvement pour la renaissance du Cameroun organisées à Yaoundé, Douala et Bafoussam.

Les autorités de la ville de Bangangté viennent de suspendre les autorisations de manifestations aux partis politiques. L’information est contenue dans une lettre du sous-préfet de Bangangté, Bamdja Djoh, datant du 7 mars dernier.

Cette interdiction, revèle la correspondance, est liée à la marche organisée le 26 janvier par le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) pour protester contre les résultats de la dernière élection présidentielle.

« La très haute hiérarchie face à cette situation trouble empreinte de suspicion a interdit, jusqu’à nouvel ordre, toute autorisation de manifestation publique venant des partis politiques sauf dérogation spéciale », écrit le sous-préfet.

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé