Politique › Institutionnel

Ouest Cameroun: Un récépissé d’inscription sur les listes électorales contre des pagnes et des engrais

Cette mesure ne rencontre pas l’assentiment de tous

A l’approche de la fin des inscriptions sur les listes électorales, les leaders politiques continuent de mobiliser les populations pour qu’elles s’inscrivent massivement sur les listes électorales. Ces derniers ont élaboré de nouvelles stratégies pour séduire les électrices et électeurs sceptiques. A l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme le 08 mars dernier, les femmes du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, OFRDPC, ont reçu quelques jours avant, des pages offerts par le maire de Galim, Elie Saker Tshouongang. Avant de recevoir le pagne, ces femmes devaient au préalable présenter un récépissé qui prouve qu’elles sont inscrites sur les listes électorales. Je suis issu d’un parti politique. Je suis aujourd’hui président d’appui et d’encadrement pour ces inscriptions pour le compte de mon parti! maintenant que je tiens à apporter un appui aux agriculteurs et éleveurs de ma communauté, je me dois normalement de savoir qu’ils acceptent qu’ils sont des citoyens et comme tel, ils se doivent de s’inscrire sur les listes électorales. Nous distribuons des pagnes aux femmes du parti pour les motiver dans le travail de sensibilisation qu’elles ont eu à mener avec nous jusqu’à maintenant, explique le donateur. En recevant le pagne, les femmes ne cachent pas leur fierté. Présenter le récépissé ce n’est pas une mauvaise chose. Parce que d’abord le vote c’est un devoir citoyen. L’exemple devrait venir de la femme. La femme constitue le plus grand maillon de la société camerounaise. Donc si c’est la femme qui se met en retrait par rapport aux inscriptions électorales, nous constatons que notre arrondissement sera en baisse. Donc moi je me dis qu’une façon de motiver tout le monde est d’appeler les femmes à s’inscrire massivement sur les listes électorales. Ce n’est pas une condition, c’est juste pour les encourager explique Mireille, l’une des récipiendaires.

Des engrais et des permis de conduire contre un récépissé d’inscription
En plus des pagnes, le maire de Galim distribue également des engrais aux agriculteurs. Ici aussi, la même condition appliquée aux militantes de l’OFRDPC s’applique aux agriculteurs. Ceux-ci doivent obligatoirement présenter un récépissé d’inscription sur les listes électorales pour bénéficier du précieux sésame. Dans le département de la MIFI, André Richard WEMBE, une élite locale, distribue chaque année de la semence améliorée de maïs aux agriculteurs. Compte tenu du contexte politique actuel, chaque agriculteur présente son récépissé avant d’être servi. A Bafoussam, le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine a décidé de faciliter l’accès à l’auto-école et l’établissement des permis de conduire aux chauffeurs de mototaxis. Ici la condition imposée à ces derniers est simple. Les conducteurs doivent s’inscrire sur les listes électorales et réussir à faire inscrire au préalable 15 autres personnes pour bénéficier du projet.

Corruption ?
Distribution de pagnes du 8 mars, distribution des engrais aux agriculteurs, établissement gratuit de permis de conduire après inscription d’une quinzaine de personnes, tout ceci contre la présentation du récépissé d’inscription sur une liste électorale, ce sont autant d’initiatives mises sur pied par les élites de la région de l’ouest, pour sensibiliser massivement les habitants à aller s’inscrire sur les listes électorales. Des initiatives qui ne sont toujours pas appréciées par tout le monde. L’honorable Serge Siméon NOUMBA est le député SDF de la MIFI. Pour lui, il s’agit d’une simple manifestation de la corruption. En tant que législateur et juriste, il n’y a aucune disposition qui oblige les camerounais à aller se faire enregistrer sur une liste électorale. Ce qui veut dire que même ceux qui donnent les pagnes là, ça c’est la corruption, affirme l’honorable Noumba. Quels qu’en soient les moyens utilisés par les leaders politiques pour séduire les électeurs, tous s’accordent à reconnaître que le plus important c’est de sensibiliser les populations de l’ouest, pour qu’elles s’inscrivent massivement sur les listes électorales.


Camer.be)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut