International › APA

Ousmane Sonko, dialogue politique et préparatifs de la Tabaski au menu des quotidiens sénégalais

Les quotidiens sénégalais parvenus mercredi à APA traitent essentiellement de la contre-attaque de Ousmane Sonko dans « l’affaire des 94 milliards FCFA », le dialogue politique et les préparatifs de la Tabaski qui sera célébrée au Sénégal en début de semaine prochaine.« Sonko, une contre-attaque à problèmes », barre à sa Une L’Observateur avant d’écrire ceci : « Prévu +dans la semaine+, selon les propres termes du chef de file des +Patriotes+, en conférence de presse à Dakar, vendredi dernier, le dépôt des plaintes de Ousmane Sonko contre l’ex-directeur des domaines, Mamour Diallo et les membres de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire des 94 milliards du Titre foncier 1451/R est reporté ».

« C’est la +semaine prochaine+, selon les confidences d’un des conseils du leader des Pastef, que les dépôts se feront », ajoute la même publication.

Ousmane Sonko avait décidé d’attaquer la commission d’enquête en justice et de saisir le juge d’Instruction sur l’affaire des 94 milliards après que celle-ci a blanchi Mamour Diallo dans cette affaire.

Sous le titre « Dialogue politique en danger ! », Sud Quotidien annonce la reprise des manifestations de la plateforme « Aar li nu bokk (protégeons le bien commun) » et souligne les series d’audiences de Me Wade avec l’opposition radicale.

Et à ce propos, le Dr en Science politique, Maurice Soudieck Dione, affirme dans les colonnes de Sud que « les manœuvres déployées par Me Wade pour organiser autour de lui l’opposition radicale peuvent impacter négativement sur le dialogue politique ».

« A travers ses audiences accordées aux leaders de Pastef, Ousmane Sonko, et de Tekki, Mamadou Lamine Diallo, l’ancien président de la République (2000-2012), Abdoulaye Wade, fait d’une pierre deux coups. D’abord, il rassemble l’aile dure de l’opposition autour de sa personne en perspective des échéances électorales futures. Mais il met également la pression sur le président de la République et sur son régime », commente Enquête.

Vox Populi informe de son côté que pour la libération de l’activiste Guy Marius Sagna inculpé pour « diffusion de fausse alerte au terrorisme le 5 août dernier », l’ONG Amnesty international a déclenché « une campagne de dénonciation » et arbore cette Une « Guy Marius, catalyseur de la lutte pour les libertés ».

Sur les préparatifs de la Tabaski, le quotidien national Le Soleil revient sur les dépenses qu’il qualifie de « casse-tête des chefs de famille » et soutient que « nombreux sont ceux qui peinent à s’en sortir ».

« Fête de cohésion sociale et de retrouvailles familiales, la Tabaski ne laisse personne indifférent. Mouton, habits et chaussures neufs surtout pour les enfants, denrées pour la cuisine du jour, voilà les plus importants postes de dépenses lors de la plus grande fête musulmane. Très coûteuse, elle mobilise tout le monde et les chefs de famille déboursent beaucoup d’argent à l’occasion », fait remarquer Le Soleil.

Le Quotidien en solo consacre sa parution du jour à une enquête sur les viols suivi de grossesse et arbore ce titre : « Traumatisme à vie ».

L’auteur de l’article, après avoir recueilli les confidences de plusieurs victimes, écrit ceci : « Donner naissance élever un enfant devraient être la plus belle chose de la vie. Toutefois, cela n’est pas toujours le cas dans toutes les situations. Dans certaines circonstances, c’est un drame, un traumatisme qui suit la personne toute la vie. C’est le cas de certaines filles ayant été victimes de viol suivi de grossesse et, si elles ne bénéficient pas d’un accompagnement ou d’un suivi psychologique, risquent d’avoir une haine envers cet être innocent ».

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé