Sport › Autres sports

Ouverture des jeux de la Francophonie au Liban

Les premières compétitions des sixièmes jeux de la Francophonie débutent ce lundi à Beyrouth

Cérémonie d’ouverture grandiose
La cérémonie d’ouverture hier dimanche 27 était grandiose. Près de 40 000 personnes ont fait le déplacement de la cité sportive. Un stade à moitié plein, mais le spectacle a été une réussite. Sur les images retransmettant l’évènement, on a pu voir durant la cérémonie, des hologrammes et projections évoquant l’histoire du Liban, du temps des Phéniciens à nos jours, sur les écrans du stade de Beyrouth. Au moment du passage de la star du Liban, la soprano Majida El Roumi fait son apparition, le stade se lève. A son tour, le chanteur sénégalais Youssou N’Dour est monté sur scène. Il a voulu faire passer un message de paix : « Ce pays mérite vraiment la paix, et je souhaite que cette paix soit durable.» Quelque 3000 athlètes et artistes issus de 44 délégations participant aux jeux, ont ensuite défilé. Le spectacle a été parfaitement synchronisé. Seul reproche, Majida El Roumi et Youssou N’Dour ont fait trois heures de Play back, ennuyeux pour certains.

Début des épreuves dès ce lundi
Les épreuves ont débuté depuis samedi. Elles vont continuer dès ce lundi. Les sportifs s’affronteront dans six disciplines (athlétisme, judo, Basket-ball féminin, football, boxe, tennis de table). Le volley-ball de plage est sport de démonstration. Les disciplines culturelles couvrent la peinture, la photographie, la sculpture, la chanson, le conte, la danse de création et la littérature. Les grandes vedettes sont absentes de Beyrouth. Les jeux attirent essentiellement des athlètes espoirs qui vivent leur première grande compétition internationale. Le tournoi de football, réservé aux moins de 20 ans, subit pour cette raison la concurrence du Mondial de la catégorie en Egypte au même moment. Les athlètes sont logés tous ensemble dans les locaux flambant neufs de l’Université de Beyrouth.

Le Cameroun au c ur de l’évènement
Ce lundi le Cameroun devrait débuter dans plusieurs discipline. Au football, les lions juniors affronteront la Cote d’ivoire. En Basketball, la sélection féminine camerounaise sera face à celle du Liban. Toujours ce lundi les Camerounaises Kareyce Fotso et Annie Tchawack devraient aussi débuter avec les concours respectivement de la chanson et des contes. Le Cameroun qui est bien représenté ambitionne d’augmenter son nombre de médaille déjà obtenu aux différents jeux de la francophonie. Il est actuellement de 35. De nombreuses défections ont marqué le début de ces jeux. L’Egypte et le mali se sont retirés. Aucune explication n’a été fournie. Coté égyptien, des sources avancent des hypothèses qui vont du déroulement en cours de la coupe du monde de football de moins de 20 ans qui s’y déroule actuellement, aux raisons plus politiques. Le pays d’Hosni Farouk récent candidat malheureux à la tête de l’UNESCO n’aurait pas encore fait la paix sur ce qu’il estime être une machination.

Des jeux placés sous haute surveillance
Autre pays absent de ces jeux, le Gabon. « Les athlètes gabonais encore présents à Libreville n’ont pu effectuer le déplacement de la capitale libanaise faute de moyens financiers », a affirmé l’AGP, sans préciser le nombre de sportifs concernés, leurs disciplines et le montant requis. La réussite de ces jeux est un défi pour le Liban, qui reste instable sur le plan politique. Durement éprouvé par la guerre civile (1975-1990) et frappé par des irruptions de violence comme en mai 2008, ces jeux sont l’occasion de démontrer sa capacité à organiser une grande compétition internationale (transports, hébergements, sécurité). Les sites sont placés sous la surveillance renforcée de l’armée et de la police.

Cérémonie d’ouverture
Rfi (Sharif Karim/ Reuters))/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut