CultureCulture › Arts visuels

Oxygène Amada: «Nous voulons créer un cadre de diffusion théâtrale dans le Grand Nord»

Interview du promoteur du festival des canaris qui vient de s’achever à Garoua

Quels sont les objectifs du festival des canaris?
Le festival des canaris a pour but de créer un cadre de diffusion théâtrale dans le Grand Nord, de former les jeunes comédiens et de créer un public qui saura apprécier les uvres théâtrales qui leur seront proposées.

Quel bilan faites-vous à l’issue de cette deuxième édition du festival des canaris?
Je suis satisfait de cette édition car ce qui compte dans une organisation c’est l’effectivité des programmations. Et je pense que nous avons osé inviter des gens qui venaient d’un peu partout, du Tchad et du Cameroun profond, tout le monde est arrivé dans les délais et tout le monde est reparti satisfait d’avoir été présent cette année à Garoua pour le festival des canaris. Je suis vraiment comblé.

Comment ont été sélectionnés les spectacles proposés cette année?
Les spectacles ont été choisis par le comité d’organisation sur la base de leur programmation dans les festivals ou de leur programmation dans une salle de spectacle. Nous avons ensuite contacté les différents responsables afin d’avoir les dossiers de présentation de ces spectacles qui ont par la suite fait l’objet d’une étude de la part du comité d’organisation. C’est sur cette base que nous avons retenu toutes les pièces présentés au festival.

Quelles auront été les difficultés de l’organisation de cette seconde édition du festival des canaris?
L’organisation n’a pas été facile car certains partenaires qui nous avaient pourtant donné leur accord de principe nous ont lâchés à la dernière minute. La deuxième difficulté est liée à la programmation des spectacles en dehors du village du festival qu’est l’Alliance franco-camerounaise. Ce n’est pas évident dans une ville telle que Garoua, de programmer des spectacles hors de l’Alliance du fait de l’absence d’infrastructures adéquates. Et vous savez que la lumière est un élément capital dans le théâtre. Du coup nous n’avons pas pu produire des spectacles dans d’autres salles. Nous envisageons pour l’année prochaine recevoir tous nos spectacles à l’Alliance, quitte à avoir deux à trois spectacles par jour.

Oxygène Amada, promoteur du festival des canaris
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé