Société › Société

Pagnes du 8 mars, les femmes se l’arrachent au Cameroun

Contrairement à l’année dernière, le pagne de la journée de la femme trouve a du succès

C’est le branle-bas dans les différents points de vente du pagne du 08 mars. A mesure que le jour-j approche, la fièvre monte dans les différentes villes du pays. A Yaoundé, des centaines de femmes envahissent chaque jour les locaux de la Cicam pour se procurer le pagne de la journée internationale de la femme. Le même scénario est également vécu dans plusieurs points de ventes dans les autres villes du Cameroun. Difficile de se frayer un chemin devant une marée humaine d’hommes et de femmes qui se bagarrent pour s’arracher le précieux sésame. Avec la dernière ligne droite qui a été amorcée depuis le début du mois de mars, les retardataires s’activent afin d’être à la mode le jour de l’évènement.

L’affluence observée cette année contraste avec la morosité constatée l’année dernière à la même période. Selon David Mounjoutouyi, délégué commercial de la Cicam, pour les régions du Centre et de l’Est, le contexte social l’année dernière n’a pas favorisé la consommation du pagne. L’on peut citer entre autres l’affaire des insignes de la Rose-Croix qui auraient été brodés sur le pagne de l’année dernière, ainsi que les émeutes de la fin du mois de février 2008, qui avaient démoralisés les femmes. Cette situation a d’ailleurs causé d’énormes pertes à la Cicam, le fabriquant officiel dudit pagne.

Embouteillage à la Cicam

journalducameroun.com)/n

Avec la paix sociale retrouvée, l’augmentation de 15% des salaires des fonctionnaires et agents de l’Etat, le contexte semble aujourd’hui propice pour que les femmes s’arrachent le pagne. A côté de ces facteurs, viennent se greffer d’autres comme par exemple la baisse du prix du pagne. «Il est vendu cette année à 5500Fcfa les 6 yards à la Cicam, au lieu de 5700 l’année dernière. S’ajoute à cela la qualité du pagne qui est très appréciée des femmes. Il y a également le fait que la Cicam a mis sur le marché trois variantes du pagne : le vert ; le bleu et le rose», explique Narcisse Didime Ngomba, attaché commercial à la Cicam. De même, le pagne est rempli de messages importants qui suscitent un grand intérêt chez les femmes, poursuit-il.

Pour faciliter la distribution au sein de la population, il y a des grossistes qui achètent les pagnes à la Cicam pour les revendre à plus de 6000 Fcfa la pièce. Il faut dire que la vente du pagne du 08 mars constitue une activité lucrative pour certains camerounais. « Depuis le début du mois, j’ai écoulé plusieurs stocks de pagne. Je vends mes pagnes à 6000, 7000 et 8000 Fcfa. Ça dépend de la personne que j’ai devant moi » raconte Marie Engono, qui fait partie de cette catégorie de revendeurs. D’autres plus ingénieux proposent aux femmes des modèles déjà cousus à des prix variant d’un point de vente à un autre. Le prix du « Kaba » peut parfois excéder 9000 Fcfa. Et à en croire ces vendeurs ces vêtements déjà cousus sont très prisés par les femmes vu que le 8 mars n’est plus que dans deux jours.

Les différents pagnes

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut