Santé › Conseils pratiques

Panaris: Il vaut mieux le soigner à temps!

Cette affection qui touche les doigts ou les orteils peut être soignée sans douleur si elle est détectée dès le début

Le panaris du latin panaricium, désigne une inflammation aiguë des parties molles des doigts, quelles que soient leur nature, leur étendue et leur profondeur. Cette infection du doigt ou de l’orteil se soigne sans douleurs si elle est détectée à temps. Mieux vaut ne pas tarder car si elle s’étend suffisamment pour former un abcès, il faudra faire appel à la chirurgie pour un traitement plus lourd. Les germes pathogènes sources de panaris sont généralement inoculés par une piqûre ou une griffure et il s’agit le plus souvent de bactéries « commensales » de la peau. Sinon elles sont d’origine exogène, introduite par l’épine ou une morsure par exemple. Le risque de panaris est ainsi très élevé chez les personnes se rongeant les ongles de manière régulière.

L’affection comporte trois stades. Le premier se manifeste par des inflammations. Le malade ressent juste des douleurs au touché de la partie concernée. Ce stade peut en quelques heures évoluer vers une seconde phase, plus grave. A ce niveau les symptômes sont les mêmes que dans le 1er stade, mais nettement plus marqués. La douleur devient forte et rythmique, suivant le rythme du pouls, et la production de pus est palpable. La fièvre peut atteindre 38 °C, avec rarement une leucocytose. À ce stade l’infection n’est plus spontanément réversible. Il faut une petite intervention chirurgicale pour évacuer le pus et éviter le passage au 3e stade. Lequel est caractérisé par une extension de l’inflammation aux tissus voisins, dont éventuellement la peau et/ou aux tissus celluleux de la main et/ou des doigts.

Un traitement selon le cas
Le panaris au stade 2 ou 3 est traité par une excision correspondant à l’ablation du pus et des tissus infectés. Le site est ensuite laissé ouvert avec réalisation d’un pansement gras qui est changé toutes les 48 heures qui entaille la partie enflammée pour nettoyer le pus s’y trouvant. Un panaris léger et sans abcès purulent peut se traiter avec des bains antiseptiques à répéter plusieurs fois par jour. Dans le doute, vous pouvez aussi consulter votre médecin généraliste qui vérifiera vos rappels de vaccination antitétanique et vous prescrira, si besoin, un traitement antibiotique en complément des bains antiseptiques. Pendant toute la durée du traitement, quel qu’il soit, il faut prendre quelques précautions pour éviter de contaminer d’autres régions de votre organisme ou même d’autres personnes. Il est notamment déconseillé de cuisiner, le risque que les bactéries se transmettent à la nourriture étant trop élevé, arrêtez de vous ronger les ongles s’il s’agit là d’une de vos manies, ne pas trop repoussez les cuticules sur vos ongles lorsque vous vous manucurez. Portez des gants de travail lorsque vous jardinez ou que vous pratiquez une activité où vous risquez de vous blesser. Si toutefois vous vous blessez, lavez abondamment la plaie dès que possible et désinfectez.

Panaris: Il vaut mieux le soigner à temps!
urgencemain.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut