Politique › Institutionnel

Parlement: la session (attendue) de mars convoquée jeudi

L’assemblée nationale et le Sénat du Cameroun sont convoqués par leurs présidents en session ordinaire le 10 mars 2016. Le public pourrait être fixé sur les rumeurs de présidentielle anticipée

Le président de l’Assemblée nationale du Cameroun, Cavaye Yeguie Djibril et le président du Sénat, Marcel Niat Njifenji, ont convoqué les membres de leurs différentes chambres en session ordinaire jeudi, 10 mars. Les députés débuteront leurs travaux à 11h tandis que les sénateurs se retrouveront à 15h. Les séances plénières seront présidées par les doyens d’âge des deux institutions : Nfon Victor Mukete à la chambre haute ; et l’honorable Enoh Tanjong à la chambre basse.

La session de mars marque le début de l’année législative au Cameroun. Elle est consacrée au renouvellement du Bureau de chaque chambre, élu pour un mandat d’un an. Le RDPC, parti au pouvoir, qui dispose de la majorité au Parlement, devrait faire jouer ses cartes en faveur du maintien ou non des deux présidents actuels.

Ce qui focalise surtout l’attention avant cette session, ce sont les rumeurs sur un éventuel désir du président de faire modifier la Constitution pour l’organisation d’une présidentielle anticipée. L’élection devrait avoir normalement lieu en 2018. Les rumeurs dans certains médias locaux avancent la date de 2017. Paul Biya n’a pas encore réagi à certains appels explicites allant dans ce sens de la part de ses militants. D’autres rumeurs, en rapport avec la Constitution, font également état d’un projet de réduction du mandat présidentiel de 7 à 5 ans et de la création d’un poste de vice-président. Rien d’officiel ne laisse pourtant encore présager de la mise en uvre de ces chantiers.


assnat.cm)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé