› International

Parlement panafricain: Le Camerounais Roger Nkodo Dang élu 1er vice-président

Il remplace à ce poste le nigérian Bethel Amadi, porté à la tête du parlement

A l’issue de l’élection des nouveaux dirigeants du parlement africain qui a eu lieu le 28 mai dernier à Midrand en Afrique du Sud, c’est le nigérian Bethel Amadi, député du parti démocratique populaire – au pouvoir au Nigéria – qui était d’ailleurs le seul candidat en lice pour le poste de président du parlement africain, qui a été élu sans surprise pour trois ans à la tête de cette institution. Il remplace à ce poste le Tchadien Moussa Idriss Ndélé. Le parlement africain est une institution que Bethel Amadi connait bien, puisqu’il était ces dernières années Premier vice-président. Et c’est le Camerounais Roger Nkodo Dang qui lui succède. Le lobbying du député Roger Nkodo Dang a donc finalement porté des fruits. Le deuxième vice-président est de nationalité égyptienne, le troisième est Namibien et le quatrième est Rwandais. Toutes ces personnalités ont prêté serment, comme le stipule le règlement du Parlement panafricain, au siège de cette institution à Midrand en Afrique du Sud.

L’honorable Roger Nkodo Dang est membre de la commission de la défense nationale et de la sécurité à l’Assemblée nationale du Cameroun où il est député du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Originaire du Nyong et Mfoumou, ce titulaire d’une maîtrise professionnelle en relations internationales option diplomatie ne cache tout de même pas son inquiétude quant à la survie de l’Union africaine, avec la mort de Mouammar Kadhafi. Au-delà de la joie légitime qui peut l’animer, le nouveau premier vice-président a eu des mots de gratitude pour le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya. Roger Nkodo Dang a en effet reçu le soutien du gouvernement camerounais pour battre campagne dans les pays de la CEMAC. Sur place, à Johannesbourg, le représentant personnel du chef de l’Etat au sommet de la diaspora africaine, le vice-Premier ministre, Amadou Ali, a réitéré le soutien du chef de l’Etat au candidat du Cameroun.

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’élection de nouveaux membres à la tête du parlement africain ne fait pas la une des médias, ni au Nigéria ni ailleurs sur le continent. Car même après huit ans d’existence, le Parlement panafricain manque de visibilité et de poids politique. Simple Assemblée consultative, ses membres – cinq députés par pays de l’UA – sont des parlementaires nationaux. Ils ne se réunissent que deux fois par an en séance ordinaire, et l’institution n’émet que des recommandations transmises aux autres organes de l’Union africaine. Récemment, le Soudan du Sud s’est adressé au Parlement panafricain pour faire pression sur son voisin du Nord. Peu de chances que cet appel soit suivi d’effets concrets, même si à terme, un jour, l’institution est censée devenir une assemblée aux pleins pouvoirs législatifs, avec des membres élus au suffrage universel, comme au Parlement européen.

Roger Nkodo Dang élu 1er vice-président du parlement panafricain
Intégration)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé