› Eco et Business

Pas de pénurie de farine au Cameroun: Les meuniers montent au créneau

Le Groupement d’industriels meuniers du Cameroun tente de rassurer face à l’envolée des prix sur le marché

Selon les organisateurs, la conférence sur la morosité du marché mondial du blé et ses conséquences fait suite à une série de concertations entre le gouvernement camerounais, la Mirap et le Groupement d’industriels meuniers du Cameroun sur l’approvisionnement des industries meunières du pays en matières premières. La dernière s’est tenue à Yaoundé le 17 mai 2011.

C’était l’occasion pour le Groupement d’industriels meuniers du Cameroun de s’offusquer de l’intensification depuis plus de 6 mois des difficultés auxquelles le secteur est confronté: suite à l’augmentation du coût du blé sur le marché mondial, le coût de revient de la farine est passé de 12825 Fcfa le sac de 50 kg en juin 2010 à 19000 Fcfa en mai 2011 a constaté avec regret Célestin Tawamba le président du Groupement d’industriels meuniers du Cameroun. Pour ces raisons les acteurs de la filière proposent une révision du prix du blé ou une subvention de l’état pour soutenir la filière. Selon le Conseil international des céréales, les prix du blé ont explosé en un an, atteignant +136%. Le blé qui ne valait que 200 Euros/T rendu à Douala en Juin 2010 se cote aujourd’hui à 320 Euros/T. Pour les acteurs du secteur le fort potentiel du Cameroun doit permettre à l’état de soutenir cette filière. contrairement au pays comme le Sénégal, la Côte d’ivoire, le Gabon.le Cameroun compte 11 moulins pour une capacité d’écrasement installée de 586 000 tonnes par an se satisfait Célestin Tawamba, mais notre pays est aussi grandement affecté par la hausse des cours du blé sur le marché mondial. Les meuniers du Cameroun révèlent que l’importation du blé est passé de 316 758 tonnes en 2007 à 421 799 tonnes en 2010.

Spéculation autour du prix du pain
La question centrale lors de la conférence de presse donnée à Douala était de savoir si le prix du pain augmentera sur le marché suite à la hausse du prix de la farine. en accord avec le gouvernement nous sommes entrain de réfléchir sur des solutions pour éviter cette situation mais aussi maîtriser l’envolée des prix affirme prudemment Célestin Tawamba, dans la note de présentation distribuée lors de la conférence de presse des meuniers. On peut y lire que: Le Groupement d’industriels meuniers du Cameroun rassure qu’il n’y aura pas de pénurie dans le secteur de la farine.la situation est encore sous contrôle. Une attitude tempérée qui ne réconforte pas totalement sur l’éventualité d’une hausse du prix du pain car l’avenir est très incertain dans ce secteur, où l’on estime que les cours mondiaux vont encore grimper sur le marché. L’autre point sur lequel le Groupement d’industriels meuniers du Cameroun s’est appesanti concerne les accords de partenariat économique entre l’Union européenne et les pays Acp. Sur la question, ceux-ci se disent farouchement opposés à la signature car, les accords ci-dessus cités constituent un frein à l’essor de l’industrie locale.

Les meuniers se veulent rassurants face à la crainte crainte d’une flambée du prix du pain
Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé