Société › Société

Patrice Nganang et Gérard Kuissu remis en liberté

Après deux heures d’interrogatoire au groupement de gendarmerie du port de Douala, les organisateurs de la cérémonie de remise du prix Bibi Ngota 2014 ont été remis en liberté

Patrice Nganang, Gérard Kuissu Mephou, Gabriel Piam et Akwe Sab ont été interrogés pendant deux heures lundi, 08 décembre, au groupement de gendarmerie du Port de Douala avant d’être remis en liberté. Ils avaient été arrêtés dans la matinée au moment où ils s’apprêtaient à remettre les récompenses aux lauréats du prix Bibi Ngota 2014: Sebastian Chi Elvido du quotidien Mutations, Edith Wirdze du quotidien anglophone The Post ; et Steven Ozias Kiemtore, lauréat burkinabé qui n’a malheureusement pu se rendre au Cameroun faute de visa.

La cérémonie de remise du prix Bibi Ngota 2014 «du journalisme contre l’impunité en Afrique centrale» a finalement eu lieu lundi «vers 15h» à Douala, après beaucoup d’incertitudes, liées notamment à l’interpellation des organisateurs de l’événement, rapporte le quotidien Mutations ce mardi.

«La cérémonie a été sobre, modeste et brève. Au foyer des marins où elle s’est déroulée, Sébastian Chi Elvido du quotidien Mutations et Edith Wirdze, journaliste à The Post, ont reçu leurs diplômes sans le prix», précise le journal. Et pour cause: les prix, trophées et documentation afférente ont été confisqués par la gendarmerie au moment de l’interrogatoire, explique Gérard Kuissu Mephou, coordonnateur du Tribunal article 53, promoteur du prix, que cite Mutations. Les lauréats auraient tout de même reçu leurs chèques : un million de F CFA pour la premier prix et 300.000 F CFA pour le second prix.

Le prix Bibi Ngota a été institué par le Tribunal article 53, une organisation mise en place par l’écrivain et universitaire Patrice Nganang qui en assure le secrétariat ; et Gérard Kuissu Mephou qui joue le rôle de Coordonnateur national. D’après ses promoteurs, le Prix a été institué en la mémoire du journaliste Bibi Ngota, mort en incarcération en avril 2010 suite à une affaire de faux documents.

Patrice Nganang
pen.org)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top